Voir aussi

Le Brevet européen


Une réussite européenne pour l'innovation

En savoir plus

 

Documentation et information brevets

Stocks de données
Gestion des données et qualité
Classification des données
Recherche électronique
Publications européennes
Espacenet
 
Stocks de données
 
Le nombre de documents brevets interrogeables électroniquement dans la principale base de données de l’OEB a été porté à 53,2 millions en 2005. Le nombre de documents en fac-similé numérisés de la littérature brevet et non-brevet s’est accru de 6,7 millions pour atteindre 62 millions de documents. Des efforts particuliers ont été faits pour l’acquisition de nouvelles bases de données dans le domaine des normes de télécommunications et des connaissances traditionnelles. En 2005, les utilisateurs internes et externes ont téléchargé 48 téraoctets de données à partir des bases de données de l’OEB.
 
Dans le cadre de la coopération bilatérale avec l’Asie, l’Office a déployé des efforts particuliers pour ajouter des données brevets de l’ANASE à la base de données Espacenet, et l’accès à l’information technique chinoise a été considérablement amélioré. 1,3 million de documents brevets chinois ont été ajoutés aux bases de données de l’OEB et à Espacenet, dont une base de données de médecine traditionnelle chinoise.
 
Gestion des données et qualité
 
La principale base de données bibliographiques s’est enrichie de 3,4 millions de documents.
 
Le projet de refonte de DOCAREA a passé trois caps importants en 2005 : le chargement de données en continu et la correction en ligne sont désormais possibles ; la base de données centrale sur la classification peut traiter les données en provenance des offices nationaux à l’aide de la nouvelle classification internationale des brevets (CIB), et la principale base de données de recherche de l’Office peut être mise à jour quotidiennement (et non plus hebdomadairement), ce qui permet aux nouveaux documents brevets d’être accessibles via le moteur de recherche électronique de brevets de l’OEB (EPOQUE) ou sur Espacenet le jour de leur publication.
 
La base de données sur les citations de l’OEB contient des informations sur la littérature brevet et non-brevet citée dans les demandes et les brevets publiés. Elle compte actuellement 14 millions de références concernant 5 millions de demandes de brevet et brevets publiés. En 2005, 4,6 millions de nouveaux documents ont été soumis au contrôle de la qualité et à des travaux de correction, pour un total de 314 000 corrections manuelles.
 
Classification des données
 
L’une des activités principales de l’Office est la classification de documents brevets à l’aide de son propre système de classification européenne (ECLA), une version étendue de la classification internationale des brevets. Le système ECLA se compose de quelque 130 000 subdivisions, lesquelles offrent un accès rapide et systématique à la documentation pour la recherche dans tous les domaines de la technique. Ce système de classification, qui peut être utilisé pour les requêtes dans Espacenet, est diffusé en outre sur CD-ROM aux abonnés externes.
 
En 2005, l’une des principales activités dans le domaine de la classification a été la mise en œuvre technique de la réforme de la CIB, qui visait à préparer l’OEB à l’entrée en vigueur de la nouvelle CIB début 2006.
 
Recherche électronique
 
EPOQUE est en cours de renouvellement afin d’enrichir les possibilités de recherche du système et, partant, d’améliorer ses performances. En 2005, 236 millions de documents ont été consultés au total, soit 25 % de plus qu’en 2004, et EPOQUE a été utilisé par 4 950 personnes par mois en moyenne, à l’OEB comme dans les offices de brevets des Etats membres.
 
Au cours de l’année sous revue, l’Office a lancé un nouveau projet qui vise à élaborer un outil intégré permettant aux examinateurs de brevets de préparer l’opinion écrite et le rapport de recherche simultanément. Ce projet est actuellement dans la phase de conception de l’interface utilisateur, qui devrait être achevée fin 2006.
 
Publications européennes
 
Le 1er avril 2005, le Serveur de publication européen est devenu le seul support officiel de publication pour les documents brevets européens. La publication en ligne a non seulement rendu possible un accès plus large à l’information brevets, mais elle a également réduit considérablement les coûts supportés par l’Office pour la publication.
 
Au cours de l’année 2005, toutes les publications de l’Office ont été préparées à la transition vers le nouveau format de données XML. Cette opération a entraîné un certain nombre d’évolutions, notamment la création d’une nouvelle version du logiciel utilisateur Mimosa, capable de fonctionner avec des bases de données d’information brevets sur l’Internet. La première base de données de ce type sera inaugurée par l’Office début 2006.
 
Espacenet
 
Espacenet a bénéficié d’un certain nombre d’améliorations importantes, parmi lesquelles l’incorporation de données japonaises à la base de données mondiale unifiée, la disponibilité de données britanniques, allemandes et européennes le jour de leur publication, ainsi que l’introduction d’une fonction de recherche intelligente par numéro. Après de nombreuses années de débats, le téléchargement de documents entiers a finalement vu le jour, avec des mesures de blocage des recherches effectuées par des robots, afin de garantir que la plus grande part possible des capacités du système soit disponible pour les utilisateurs individuels.
 
En 2005, l’utilisation d’Espacenet a progressé pour atteindre 100 000 utilisateurs différents par semaine, avec un pic à 8 millions de requêtes par jour en décembre. Le même mois, l’équipe d’Espacenet est arrivée en tête de la catégorie « secteur public » lors de la remise du prix IPI à Londres.
 
S’agissant des données accessibles au public, la collection de données bibliographiques a été étoffée grâce à l’intégration de l’Algérie et de l’Ukraine, ce qui porte à 76 le nombre d’administrations des brevets dont les données sont publiées dans Espacenet. Les données de Hong Kong, de la Slovaquie et de la Slovénie ont été ajoutées à la base de données « situation juridique », qui regroupait 47 administrations des brevets à la fin de l’année 2005. De plus, l’amélioration des méthodes de collecte de données a permis à l’OEB de rendre les données relatives à la situation juridique pour le Royaume-Uni, l’Irlande et l’OMPI accessibles le jour de leur publication.
 
Dans le cadre de sa stratégie générale de soutien à l’industrie européenne, l’Office propose depuis de nombreuses années un service d’assistance spécialisé dans les questions relatives à l’information brevets japonaise.
 
Ce service a été étoffé en 2005, ce qui permet à l’OEB de proposer une assistance et des conseils en matière d’information brevets pour toute l’Asie orientale. Il comprend des collaborateurs parlant japonais ou chinois et sera principalement tourné vers le Japon et la Chine. Un accord a également été conclu avec l’Office coréen des brevets pour établir prochainement un service d’assistance utilisateurs relatif à l’information brevets coréenne.

Quick Navigation