Rapport annuel 2011 - Faits marquants en 2011

Nouvelle étape concernant la diffusion du savoir technique

L'OEB a longtemps été un pionnier en permettant d'accéder librement à ses données brevets. Nos bases de données publiques ─ qui contiennent plus de 70 millions de documents et sont accessibles gratuitement sur notre site Internet (www.epo.org) ─ représentent la ou l'une des sources d'information les plus vastes et les plus pertinentes concernant les technologies de pointe disponibles dans le monde.

En 2011, nous avons franchi une nouvelle étape en éliminant les barrières linguistiques qui entravaient l'information brevets : l'OEB et Google ont collaboré à un projet de traduction automatique qui facilitera l'accès multilingue à notre vaste corpus de documents brevets.

Le nouveau système, dénommé "Patent Translate", couvrira les 28 langues des Etats membres de l'OEB, ainsi que le chinois, le coréen, le japonais et le russe. Ce système apportera des avantages considérables aux entreprises, aux inventeurs et aux scientifiques du monde entier, puisque ceux‑ci pourront accéder dans leur langue à des brevets pertinents pour leurs inventions, ce qui leur permettra de réduire leurs coûts et de mieux orienter leur R&D. Ce projet est le fruit d'une coopération étroite avec les offices nationaux de brevets de nos Etats membres ainsi qu'avec les principaux offices de brevets dans le monde, qui ont fourni leurs données à l'OEB. Un premier groupe de sept langues (allemand, anglais, espagnol, français, italien, portugais et suédois) est déjà disponible, tandis que les autres langues suivront d'ici 2014.

Par ailleurs, nous n'avons pas ménagé nos efforts pour améliorer nos outils de recherche destinés aux examinateurs de brevets, qui sont utilisés par des professionnels dans plus de quarante pays à travers le monde.

Quick Navigation