Voir aussi

Le Brevet européen


Une réussite européenne pour l'innovation

En savoir plus

 

Nicolas Schöffer

Schöffler (JPG)

CHRONOS 10 B, 1979
1390 x 1265 x 695 cm
Acier inoxydable, projecteur, lampes à verres de couleur
Munich, Bob-van-Benthem-Platz 1
(c) VG Bild-Kunst, Bonn 2013; photo: Jörg Koopmann

A l'époque où Philip King exécutait sa pièce monumentale commandée par l'Office européen des brevets, une autre œuvre de grandes dimensions voyait le jour en extérieur. CHRONOS 10 B, pièce due à Nicolas Schöffer (*1912 Kalocsa, HU - † 1992 Paris, FR), est composée de 23 miroirs qui tournent sur eux-mêmes sous les feux colorés de 19 projecteurs. Qui plus est, l'ensemble de la sculpture tourne sur elle-même. La pièce, qui se met en mouvement à la nuit tombante (entre 7 heures et 9 heures), peut être considérée comme centrale dans l'œuvre de Schöffer, qui s'est très tôt intéressé à l'art cinétique. Elle fait partie de toute une série de sculptures monumentales d'art public traitant, sous le titre CHRONOS (le temps), du rapport entre espace et temps. Le passage du temps se matérialise dans la dimension cinétique, puisque les œuvres de la série Chronos changent d'aspect au gré des révolutions et des jeux de miroir et entrent par la même occasion en interaction avec le public. Par la dimension constructive de son aspect, CHRONOS 10 B évoque également la présence, à proximité, du Deutsches Museum. De même, la force communicative des signaux lumineux visibles à distance établit un lien entre la mission de l'Office européen des brevets, qui est de protéger les inventions, et celle du Deutsches Museum, qui s'emploie à familiariser un plus vaste public avec les avancées de la science et de la technique.

Vers la liste des œuvres

Quick Navigation