Tauba Auerbach

Auerbach (JPG) 50/50 IX, 2007
Encre, papier
127 x 96,5 cm
Munich, salles de formation
(c) Tauba Auerbach; photo: courtesy galerie STANDARD (OSLO), Oslo

50/50 – l’indication dans le titre renvoie aux proportions occupées sur les trois feuilles par les surfaces blanches et noires respectivement. On y trouve différents motifs à chaque fois soumis à des perturbations faisant naître des motifs nouveaux. Tauba Auerbach (*1981 San Francisco, Etats-Unis) a réalisé une suite volumineuse, également parue dans un livre éponyme, développant les formes géométriques que l’on peut obtenir en respectant un rapport de parité entre surfaces blanches et noires. Tauba Auerbach s’empare de structures sémantiques, paroles écrites, codes numériques et signes visuels pour les transformer en des structures abstraites et des tapis de signes. Les trois feuilles sont un extrait de ce projet artistique. Les œuvres de Tauba Auerbach autorisent plusieurs niveaux de perception. Ils rappellent des recherches de l’op-art telles que celles de Bridget Riley, de laquelle l’OEB possède également une œuvre. Les feuilles de Tauba Auerbach donnent tour à tour l’illusion de la tridimensionnalité et l’impression de voir des formes planes; tantôt on croit voir des structures purement ornementales, tantôt on est pris par le désir de les déchiffrer.

Vers la liste des artistes

Quick Navigation