Voir aussi

Le Brevet européen


Une réussite européenne pour l'innovation

En savoir plus

 

Brigitte Kowanz

Kowanz (JPG)Morse, Codes, 1998 (2006)
tubes fluorescents, tubes de verre acrylique, vernis
Chaque œuvre 120 x 62 cm
Berlin, salles de conférence
(c) VG Bild-Kunst, Bonn 2013; photo: Jörg Koopmann

Les deux œuvres Morse et Codes peuvent être considérées comme représentatives de l’art de Brigitte Kowanz (*1957 Vienne, AT), qui pratique diverses façons de travailler sur le thème de la lumière. Pour elle, la lumière est un phénomène physique qui revêt une dimension métaphysique, capable de communiquer aussi bien de l’image que du texte. Avec Morse et Codes, B. Kowanz conçoit deux structures où des tubes de néon disposés à l’horizontale sont montés les uns par-dessus les autres de façon à constituer chacune une sculpture lumineuse de grand format. La couleur atmosphérique blanc de chaux émanant des néons est interrompue par intervalles par des manchettes noires, si bien que l’alternance de segments lumineux et de segments noirs compose un schéma graphique. Ce schéma résulte de la transcription en code du titre de chacune de ces œuvres. Comme les titres l’indiquent, l’artiste se sert ici de l’alphabet Morse, mis au point par Samuel Morse dès 1838. La transcription de l’alphabet et des chiffres de 0 à 9 en un code fait de points et de traits, ou encore de signaux acoustiques courts et longs, selon qu’il prend une forme acoustique, visuelle ou tactile, permet de coder et de décoder le langage. Avec son installation, Brigitte Kowanz démontre que l’alphabet Morse peut également être reproduit au moyen de la lumière. Ce faisant, elle rend hommage à l’invention pionnière de l’artiste et inventeur Samuel Finley Breese Morse, qu’il faut compter parmi les précurseurs historiques de la transmission électronique des données.

Vers la liste des artistes

Quick Navigation