Voir aussi

Le Brevet européen


Une réussite européenne pour l'innovation

En savoir plus

 

Eva Leitolf

Leitolf (JPG)Sans titre (tiré de la série "Ganz still und stumm/Naturstücke"), 1997-2001
C-Print, verre acrylique
100 x 80 cm
Berlin, salles de conférence
(c) VG Bild-Kunst, Bonn 2013; photo: courtesy Galerie Elka Jordanow, Munich

Les photographies d‘Eva Leitolf provenant de la série "Ganz still und stumm/Naturstücke" paraissent empreintes de mystère: des détails cadrés serré ne permettent pas de voir grand chose d’un paysage, mais se concentrent sur la prolifération des formes dans le détail. Les scènes sont éclairées par un spot qui semble désigner quelque chose qui, pour l’instant, se soustrait au regard du spectateur. Le moment et le lieu de la prise de vue restent incertains. On devine que les détails proviennent de la flore et de la faune occidentale, de branchages de conifères et de feuillus, où se cachent oiseaux ou rongeurs. Alors même que le sujet est à l’évidence la nature, toutes les vues paraissent artificielles. Cette façon de laisser le spectateur sur sa faim fait partie de la stratégie artistique d’Eva Leitolf (*1966 Würzburg, DE), car celle-ci ne prend en réalité pas ses photos dans la nature. Elle montre des dioramas comme on en rencontre dans les musées d’histoire naturelle. Elle emprunte la mise en scène synthétique, stylisée, de vitrines composées à des fins pédagogiques pour étudier la façon dont nous percevons la nature et pour interroger la différence entre nature et artifice. La première partie du titre, ‚Ganz still und stumm’, est un vers d’une chanson pour enfants composée en 1843 sur le texte d‘August Heinrich Hoffmann, ‚Ein Männlein steht im Walde’. L’artiste fait ainsi allusion à ses souvenirs d‘enfance, où la forêt était un lieu à la fois familier et inquiétant, tout en renvoyant au rôle important que le thème de la nature et notamment de la forêt ont joué dans l’art et dans la culture allemande.

Vers la liste des artistes

Quick Navigation