Voir aussi

Le Brevet européen


Une réussite européenne pour l'innovation

En savoir plus

 

Esther Stocker

Stocker (JPG)Sans titre, 2003
Peinture acrylique, toile
140 x 160 cm
(c) Esther Stocker; photo: Gilles van Niel


Les œuvres rigoureusement géométriques, le plus souvent en noir et blanc, d'Esther Stocker (*1974 Schlanders, IT) font manifestement référence à l'histoire du constructivisme, mais également aux structures tramées des technologies contemporaines de l'image. Cependant l'artiste choisit de rompre périodiquement avec le caractère systématique de ces motifs, d'en perturber l'uniformité, et ce faisant, de défier le regard du spectateur. Ses travaux, qui interrogent la perception, font écho à d'autres propositions dans la collection de l'OEB, dues par exemple à Bridget Riley, Philippe Decrauzat ou Nicolas Chardon. Esther Stocker met en scène des lignes et des corps à angle droit, que ce soit sur la surface plane de la toile, sur des parois ou sur des tours ou encore dans des espaces tridimensionnels. L'œuvre qui figure dans la collection de l'OEB témoigne de cet intérêt systématique. Le spectateur voit spontanément se constituer des motifs labyrinthiques, des tracés évoquant des plans d'architecture, des formes échelonnées dans l'espace. Tant ces motifs que les traces laissées sur la toile par le travail artisanal de l'artiste rompent l'impression d'uniformité.

Vers la liste des artistes

Quick Navigation