Communiqués

139e session du Conseil d'administration de l'Organisation européenne des brevets (Munich, les 27 et 28 mars 2014)

7e réunion du Comité restreint du Conseil d'administration de l'Organisation européenne des brevets (Munich, le 26 mars 2014)

6e réunion du Comité restreint du Conseil d'administration de l'Organisation européenne des brevets (Munich, les 10 et 11 décembre 2013)

138e session du Conseil d’administration de l’Organisation européenne des brevets (Munich, les 12 et 13 décembre 2013)


Munich, le 28 mars 2014

139e session du Conseil d'administration de l'Organisation européenne des brevets (Munich, les 27 et 28 mars 2014)

Le Conseil d'administration de l'Organisation européenne des brevets a tenu sa 139e session à Munich, les 27 et 28 mars 2014, sous la présidence de M. Jesper Kongstad, Directeur général de l'Office danois des brevets.

Le Président du Conseil a rendu compte de la dernière réunion du Bureau du Conseil d'administration, qui aide le Président du Conseil à préparer les travaux du Conseil. Le Président de l'Office européen des brevets a ensuite présenté son rapport d'activités, qui expose, de manière détaillée, les activités de l'Office en 2013. Le Conseil s'est félicité de la poursuite, en 2013, des tendances positives observées ces dernières années. D'excellents résultats ont été obtenus en 2013, dans tous les domaines, y compris pour la mise en œuvre des mesures décrites dans la feuille de route relative aux ressources humaines, qui a été présentée par le Président de l'Office et approuvée par le Conseil en 2011. Le Conseil a encouragé le Président de l'Office à poursuivre ses efforts afin de réformer la politique sociale de l'OEB. Cette question a été à nouveau abordée à un stade ultérieur de la session, lorsque le Conseil a examiné et approuvé, à l'unanimité, une proposition du Président de l'Office visant à réformer les modalités de la représentation du personnel à l'OEB.

Le Conseil a ensuite procédé à une série de nominations. M. Sean Dennehey (UK) a été réélu président du comité "Droit des brevets" pour un mandat de trois ans, débutant le 30 mars 2014. Plusieurs membres et présidents des chambres de recours ont également été nommés ou reconduits dans leurs fonctions.

Dans le domaine des affaires juridiques et internationales, le Conseil a entendu le rapport sur l'état d'avancement du brevet unitaire, qui a été donné par le chef de la délégation hellénique, représentant le pays qui assure la présidence de l'UE au premier semestre 2014, ainsi que le rapport du Président du Comité préparatoire de la juridiction unifiée du brevet. Le Président du Comité restreint (institué par les 25 États parties à la CBE qui participent à la coopération renforcée relative à la protection par brevet unitaire, et chargé d'assurer le suivi des activités de l'OEB liées aux tâches qui lui ont été confiées dans le cadre de la protection unitaire) a ensuite rendu compte de la 7e réunion du Comité, tenue la veille de la session du Conseil (cf. Communiqué relatif à la 7e réunion du Comité restreint).

Enfin, le Conseil a autorisé le Président de l'Office à signer, au nom de l'Organisation, un nouvel accord avec le Gouvernement de la République fédérale d'Allemagne. Ce nouvel accord, qui modifie l'accord entre le Gouvernement de la République fédérale d'Allemagne et l'Organisation européenne des brevets, relatif à la création de l'agence de Berlin de l'Office européen des brevets, en date du 19 octobre 1977, précise les conditions dans lesquelles l'agence de Berlin sera rénovée et les locaux seront mis à la disposition de l'Office après la rénovation.

Le secrétariat du Conseil


Munich, le 28 mars 2014

7e réunion du Comité restreint du Conseil d'administration de l'Organisation européenne des brevets (Munich, le 26 mars 2014)


Le Comité restreint du Conseil d'administration a tenu sa septième réunion le 26 mars 2014, à Munich. Des observateurs des États parties à la CBE ont assisté pour la première fois à la réunion.

Le Comité a achevé sa deuxième lecture du projet de règlement d'application relatif à la protection unitaire conférée par un brevet. Ce projet de règlement porte sur les procédures qui seront appliquées par l'OEB dans l'exécution de ses tâches administratives relatives au brevet européen à effet unitaire.

Le Comité a adopté les règles relatives au système de compensation pour le remboursement des frais de traduction de demandes déposées dans une langue officielle de l'UE autre que l'une des langues officielles de l'OEB. Pourront bénéficier de ce remboursement les titulaires de brevet qui obtiendront un brevet européen à effet unitaire. Les aspects financiers du système de compensation, y compris le montant du remboursement, feront toutefois l'objet de discussions ultérieures.

Le Comité a eu un échange de vues sur les mesures possibles d'accompagnement à l'échelle nationale du système de protection unitaire conférée par un brevet.  

Enfin, le Comité a adopté son programme de travail pour 2014.

Le secrétariat du Comité restreint


Munich, le 18 décembre 2013 

6e réunion du Comité restreint du Conseil d'administration de l'Organisation européenne des brevets (Munich, les 10 et 11 décembre 2013)

Le Comité restreint du Conseil d'administration a tenu sa sixième réunion les 10 et 11 décembre 2013 à Munich. 

Le Comité a achevé sa première lecture du projet de règlement d'application relatif à la protection unitaire conférée par un brevet, a pris note des commentaires présentés à ce sujet par les délégations et les utilisateurs et a entamé sa deuxième lecture. Ce projet de règlement porte principalement sur les procédures qui seront administrées par l'OEB dans l'exécution des tâches qui lui seront confiées par les États Membres en application de l'article 9.1 du Règlement UE n° 1257/2012.

Le Comité a eu une discussion sur le système de compensation pour le remboursement des coûts de traduction des brevets à effet unitaire délivrés sur la base d'une demande déposée dans une langue officielle de l'UE autre que les langues officielles l'OEB. Il est parvenu à un consensus sur un certain nombre de questions relatives au fonctionnement de ce système à l'avenir.

Le Comité a eu un échange de vues sur des questions relatives au système de protection unitaire conférée par un brevet et sur les mesures susceptibles d'être mises en œuvre par les États Membres en la matière. 

Il a également discuté du document de l'OEB exposant les principes proposés pour le traitement budgétaire et comptable des recettes et des dépenses afférentes à l'administration du système de protection unitaire conférée par un brevet. 

Enfin, il a décidé d'admettre en qualité d'observateurs les États parties à la CBE suivants : la Suisse, la Turquie, l'Espagne, l'Albanie, Saint-Marin, l'Italie, la Norvège, la Croatie, Monaco et la Serbie. D'autres États contractants pourront être admis sur requête.

Le secrétariat du Comité restreint


Munich, le 13 décembre 2013

138e session du Conseil d’administration de l’Organisation européenne des brevets (Munich, les 12 et 13 décembre 2013)


Le Président du Conseil d’administration de l’Organisation européenne des brevets, M. Jesper Kongstad (Directeur général de l'Office danois des brevets), a clos aujourd’hui la 138e session du Conseil, après deux jours de débats approfondis.

Comme à l’accoutumée, le Président du Conseil a rendu compte des discussions qui ont eu lieu lors de la réunion précédente du Bureau du Conseil d'administration (institué en application de l’article 28 CBE, le Bureau aide le Président du Conseil à préparer les travaux du Conseil).

Le Président de l’Office européen des brevets, M. Benoît Battistelli, a fait état des derniers développements à l’Office. Le Conseil s’est félicité de la poursuite des tendances positives concernant la production, la productivité et les finances. Les délégations ont exprimé un optimisme raisonnable pour l’avenir, en dépit des prochains défis. Le principal d'entre eux pourrait être la réforme et la modernisation des politiques sociales. Le Conseil a réitéré son plein appui aux mesures exposées dans la feuille de route relative aux ressources humaines, telle que présentée en 2011 par le Président de l’Office, et a appelé les partenaires sociaux à faire preuve de responsabilité afin de parvenir à un dialogue social réel et fructueux.

Le Conseil a ensuite procédé à une série de nominations. M. Habip Asan, Président de l'Institut turc des brevets, a été élu membre du Bureau du Conseil d'administration pour un mandat de trois ans. MM. Guus Broesterhuizen (NL) et Jørgen Smith (NO) ont été reconduits dans leurs fonctions de membres titulaires de la commission de recours pour l’année 2014, de même que Mme Darina Kyliánová (SK), en qualité de membre suppléant. Quatre nouveaux membres et un nouveau président des chambres de recours ont également été nommés.

Le Conseil a nommé M. Frédéric Angermann, conseiller référendaire à la Cour des comptes française, en qualité de commissaire aux comptes, avec effet au 1er janvier 2014. M. Angermann succédera à M. Michel Camoin, à qui le Conseil a rendu hommage.

Dans le domaine des affaires juridiques et internationales, le Conseil a entendu le rapport sur l’état d’avancement du brevet unitaire, qui a été donné par le chef de la délégation lituanienne, représentant le pays qui assure la présidence de l’UE au second semestre 2013. Le Président du Comité restreint (institué par les 25 États parties à la CBE qui participent à la coopération renforcée relative à la protection par brevet unitaire, et chargé d’assurer le suivi des activités de l'OEB liées aux tâches qui lui ont été confiées dans le cadre de la protection unitaire) a ensuite rendu compte des 5e et 6e réunions du Comité (cf. Communiqué relatif à la 6e réunion du Comité restreint, qui sera publié prochainement sur le site Internet de l’OEB). Le Conseil a ainsi noté que plusieurs États parties à la CBE ne participant pas à la coopération renforcée ont reçu le statut d’observateur au Comité restreint. Les autres États parties à la CBE qui ne participent pas à la coopération renforcée bénéficieront désormais automatiquement du statut d’observateur s’ils en font la demande.

Le Conseil a également adopté une série de modifications du règlement d’exécution de la CBE. La première modification étend les possibilités de remboursement de la taxe de recours au titre de la règle 103 CBE. La seconde modification restreint le champ d’application de la réduction de taxe visée à la règle 6 CBE et limite le droit à la réduction à certaines catégories précises de demandeurs, tout en augmentant le taux de réduction (les décisions correspondantes CA/D 16/13 et CA/D 19/13 seront publiées prochainement sur le site Internet de l’OEB).

Le dernier point à l’ordre du jour du Conseil – mais non le moindre – était le budget 2014. Le budget aux fins d’autorisation, qui s’élève à 2 078 895 000 €, a été adopté à l’unanimité. Les effectifs de personnel resteront stables à 7 075 agents. L’ajustement des traitements des fonctionnaires de l’OEB (avec effet au 1er juillet 2013) et l’ajustement bisannuel des taxes et tarifs (avec effet au 1er avril 2014) sont inclus dans le budget.

Le secrétariat du Conseil

Quick Navigation