Quick Navigation

La Convention sur le brevet européen

 
 

Article 99[ 102 ], [ 103 ]
Opposition

(1)
Dans un délai de neuf mois à compter de la publication de la mention de la délivrance du brevet européen au Bulletin européen des brevets, toute personne peut faire opposition à ce brevet auprès de l'Office européen des brevets, conformément au règlement d'exécution. L'opposition n'est réputée formée qu'après le paiement de la taxe d'opposition. 
(2)
L'opposition au brevet européen affecte ce brevet dans tous les Etats contractants dans lesquels il produit ses effets. 
(3)
Les opposants sont parties, avec le titulaire du brevet, à la procédure d'opposition. 
(4)
Si une personne apporte la preuve que, dans un Etat contractant, elle est inscrite au registre des brevets, en vertu d'une décision passée en force de chose jugée, au lieu et place du titulaire précédent, elle est, sur requête, substituée à ce dernier pour ledit Etat. Nonobstant l'article 118, le titulaire précédent du brevet et la personne qui fait ainsi valoir ses droits ne sont pas considérés comme copropriétaires, à moins qu'ils ne demandent tous deux à l'être.
 
Modifié par l'acte portant révision de la Convention sur le brevet européen en date du 29.11.2000. 
Cf. les décisions/avis de la Grande Chambre de recours G 4/88, G 5/88, G 7/88, G 8/88, G 10/91, G 9/93, G 1/95, G 7/95, G 3/97, G 4/97, G 3/99, G 1/02, G 2/04, G 3/04 (Annexe I).
Références

Art. 105
R. 3, 6, 14, 73, 76-78, 84-86, 89, 112, 142, 143

 
Liste de correspondance
CBE CBE 1973
Art. 99(3)Art. 99(4), (5)