Quick Navigation

La Convention sur le brevet européen

 
 

Règle 26[ 25 ]
Généralités et définitions

(1)
Pour les demandes de brevet européen et les brevets européens qui ont pour objet des inventions biotechnologiques, les dispositions pertinentes de la convention sont appliquées et interprétées conformément aux prescriptions du présent chapitre. La directive 98/44/CE du 6 juillet 1998[ 26 ] relative à la protection juridique des inventions biotechnologiques constitue un moyen complémentaire d'interprétation.
(2)
Les "inventions biotechnologiques" sont des inventions qui portent sur un produit composé de matière biologique ou en contenant, ou sur un procédé permettant de produire, de traiter ou d'utiliser de la matière biologique. 
(3)
On entend par "matière biologique" toute matière contenant des informations génétiques et qui est autoreproductible ou reproductible dans un système biologique. 
(4)
On entend par "variété végétale" tout ensemble végétal d'un seul taxon botanique du rang le plus bas connu qui, qu'il réponde ou non pleinement aux conditions d'octroi d'une protection des obtentions végétales, peut : 
a)
être défini par l'expression des caractères résultant d'un certain génotype ou d'une certaine combinaison de génotypes, 
b)
être distingué de tout autre ensemble végétal par l'expression d'au moins un desdits caractères, et 
c)
être considéré comme une entité eu égard à son aptitude à être reproduit sans changement. 
(5)
Un procédé d'obtention de végétaux ou d'animaux est essentiellement biologique s'il consiste intégralement en des phénomènes naturels tels que le croisement ou la sélection. 
(6)
On entend par "procédé microbiologique" tout procédé utilisant une matière microbiologique, comportant une intervention sur une matière microbiologique ou produisant une matière microbiologique. 
 
Cf. les décisions de la Grande Chambre de recours G 1/98, G 2/06, G 2/07, G 1/08 (Annexe I).
Cf. JO OEB 1999, 101.
Références

Art. 52, 53
R. 31, 32, 33, 34

 
Liste de correspondance
CBE CBE 1973
R. 26R. 23b