Contact

european-inventor@epo.org

Tel: +49 (0)89 2399 1830

Fax: +49 (0)89 2399 1835

Votre inventeur favori n'a pas encore été primé ?

Nominate your favorite inventor
  • Nominez un inventeur pour le Prix de l'inventeur européen 2015
 

Un nouveau monde de détails

Lauréats du Prix de l'inventeur européen 2010 dans la catégorie "industrie"

Le secteur de la métrologie a réalisé un saut quantique grâce à l'invention des systèmes de scanner laser 3D portatifs des ingénieurs Albert Markendorf et Raimund Loser. Ces scanners sont aujourd'hui commercialisés dans le monde entier par Leica Geosystems.

Film

Interview



Interview transcript

En bref

Inventeurs : Albert Markendorf, Suisse, et Raimund Loser, Allemagne

Invention : système de scanner et de mesure tridimensionnel

Domaine : métrologie industrielle

Entreprise : Leica Geosystems

La précision est le maître-mot en matière de surveillance géographique et de mesures numériques (la "métrologie") lors des contrôles-qualité dans l'industrie. Chaque millimètre compte quand les compagnies ferroviaires scannent les voies de chemin de fer ou lorsque des constructeurs automobiles ou aéronautiques inspectent leurs produits en les numérisant.

Sans surprise, le secteur de la métrologie revêt une importance considérable. Le chiffre d'affaires du marché européen de la micrométrologie se montait à 117,2 millions de dollars en 2008 et devrait atteindre 199,7 millions en 2013. Le marché des systèmes d'information géospatiale, comprenant les scanners géospatiaux, est actuellement estimé à 1,7 milliard de dollars.

Il y a peu, les scanners numériques n'offraient qu'une précision limitée. Une nouvelle voie s'est ouverte quand l'ingénieur suisse Albert Markendorf et son collègue allemand Raimund Loser ont mis au point une nouvelle génération de scanners tridimensionnels d'une précision millimétrique.

Au milieu des années 1990, ils appuient leurs travaux sur un instrument de mesure classique appelé "théodolite" (du grec "vue claire des environs"), un appareil manuel du XVIe siècle qui mesurait les angles horizontaux et verticaux dans l'environnement.

Les deux ingénieurs souhaitent mettre au point un dispositif portatif capable de mesurer les angles, ainsi que les distances. Ils découvrent alors qu'aucune des technologies laser alors disponibles sur le marché ne pouvait satisfaire ces exigences.

S'inspirant du théodolite et de sa capacité à mesurer les angles, ils développent un scanner laser portatif avec un plus : la possibilité de mesurer les angles selon lesquels le laser est réfléchi par un objet.

Les résultats des premiers essais se révèlent concluants. Les nouveaux scanners peuvent numériser des objets, même en mouvement, jusqu'à une distance de 100 m, avec une précision inférieure à 6 mm.

Lorsque les scanners sont lancés sur le marché sous le nom de T-Probe et T-Scan en 2004, ils remportent un immense succès. Leica Geosystems vendra plus de 1500 unités la première année.

Le secteur de l'automobile, dont des constructeurs tels qu'Audi, Daimler et Toyota, représente désormais la moitié de sa clientèle. Le système peut mesurer jusqu'à neuf véhicules en une seule session, soit dix fois plus que les solutions antérieures. Des géants de l'aérospatiale tels que Boeing et Airbus utilisent également ces appareils portatifs.

Leader sur le marché des systèmes de scanner 3D, Leica Geosystems comptait 3500 employés en 2008 pour un chiffre d'affaires de 595,4 millions d'euros. Les scanners mis au point par Albert Markendorf et Raimund Loser sont le fer de lance de la gamme de systèmes de scanners tridimensionnels.

Pour en savoir plus sur le système de scanner et de mesure tridimensionnel

Quick Navigation