En marche vers l’Internet haut débit

Emmanuel Desurvire

Il y a tout juste quelques dizaines d’années, les technologies de communications mondiales n’en étaient encore qu’à leurs débuts. L’un des tournants de l’évolution de ce secteur est l’invention du physicien français Emmanuel Desurvire et de ses collègues, qui ont trouvé comment accélérer la transmission de données et accroître le volume des données. En utilisant des amplificateurs optiques dopés à l’erbium, ils ont réussi à transmettre des données plus rapidement, via des fibres optiques. Cette technologie a complètement révolutionné le secteur des communications mondiales.

Inventeur : Emmanuel Desurvire, France

Invention : Méthode utilisant des amplificateurs optiques concaténés

Secteur : Télécommunications

Informations de base


Portrait en images

Desurvire intro preview (JPG)


Avant l'invention de M. Desurvire, les fibres optiques pouvaient transmettre de la lumière sur environ 100 kilomètres au maximum, les signaux étant de plus en plus déformés avec la distance.

Au-delà de 100 kilomètres, il fallait disposer d'amplificateurs afin de relancer le signal pour les 100 kilomètres suivants. Les amplificateurs utilisés à l'époque transformaient les signaux optiques en signaux électroniques avant de les reconvertir par la suite en signaux optiques.

Avec ses collègues d'AT&T., le Dr Randy Giles et le Professeur David Payne (en poste alors à l'Université de Southampton, Royaume-Uni), M. Desurvire a découvert que les fibres optiques pouvaient transmettre des données sur une distance beaucoup plus longue si elles étaient dopées avec un élément chimique, l'erbium.

Les chercheurs ont découvert que l'erbium placé dans une fibre de verre se comportait comme un laser et amplifiait les signaux lumineux. Sur l'ensemble des éléments chimiques testés par l'équipe pour amplifier le signal, c'est l'erbium qui a occasionné la perte de signal la plus faible.

L'amplificateur à fibre optique dopée à l'erbium (EDFA : Erbium-Doped optical Fibre Amplifier) était né.

Les chercheurs ont chargé des atomes d'erbium à l'intérieur de la fibre, et les signaux de télécommunication transitant par la fibre optique dopée à l'erbium se sont emparés de cette énergie à leur passage.

Lorsque la demande mondiale de connexion voix et Internet haut débit a grimpé en flèche, les EDFA ont considérablement amélioré la bande passante des réseaux à fibre optique à un coût abordable. Ils ont multiplié par 100 le débit de transmission par fibre optique, ce qui a eu des répercussions sur l'ensemble du secteur des télécommunications.

Aujourd'hui, les EDFA se sont développés partout, dans tous les types de réseaux optiques, qu'ils soient terrestres ou sous-marins. Ils sont utilisés aussi pour d'autres applications, notamment dans les lasers haute puissance et les lasers chirurgicaux.

M. Desurvire a reçu de multiples distinctions pour l'excellence de ses travaux de recherche, notamment la Benjamin Franklin Medal in Engineering en 1998, le William Streifer Scientific Achievement Award en 2005 et le IEEE/LEOS John Tyndall Award en 2007. Il est également titulaire de plus de 30 brevets.

La production des EDFA est confiée à quelques entreprises seulement dans le monde, parmi elles la société SPI Lasers, basée à Southampton, Royaume-Uni. SPI Lasers a été co-fondée par le Professeur Payne en 2000 pour commercialiser les technologies développées par le Centre de recherche en optoélectronique (Optoelectronics Research Centre) de l'Université de Southampton.

Après avoir atteint une position dominante sur le marché pour la production de lasers industriels et chirurgicaux, l'entreprise est devenue publique en 2005. Puis elle a été rachetée par la société allemande de hautes technologies, TRUMPF, en 2008. Le cœur de métier de l'entreprise est notamment le développement et la production de fibres optiques.

Quick Navigation