Contact

european-inventor@epo.org

Tel: +49 (0)89 2399 1830

Fax: +49 (0)89 2399 1835

Votre inventeur favori n'a pas encore été primé ?

Nominate your favorite inventor
  • Nominez un inventeur pour le Prix de l'inventeur européen 2015
 

Une méthode de mesure multifonctionnelle

Mart Min

Le scientifique et inventeur estonien Mart Min a inventé plusieurs dispositifs et méthodes de mesure de l’impédance électrique – une valeur qui permet de mesurer la capacité de l’électricité à traverser une matière – fournissant des résultats beaucoup plus précis et instructifs que les instruments de la génération précédente. Ses méthodes de mesure sont si efficaces qu’elles ont été adoptées dans de multiples secteurs, de l’analyse de tissus biologiques au monitorage d’alimentation électrique par batterie dans les équipements de communication et les satellites spatiaux.

Inventeur : Mart Min, Estonie

Invention : méthodes et dispositifs de mesure de l'impédance électrique

Secteur : électricité

Société : université technologique de Tallinn

Information de base: La technologie des pacemakers au service de la lutte contre les fausses pièces de monnaie

Information de base: Une durée de vie plus longue pour les piles électriques grâce à la technologie des pacemakers


Portrait en images

Min intro preview (JPG)


Les inventions de Mart Min permettent l'analyse ultrarapide de diverses matières et structures biologiques et chimiques, ainsi que de systèmes techniques, en utilisant des signaux électriques à formes d'ondes sophistiquées pour mesurer l'impédance électrique sur une large gamme de fréquence.

L'impédance électrique mesure la capacité de l'électricité à traverser une matière ou un tissu biologique. Chaque matière possède une impédance électrique propre déterminée par sa composition moléculaire, sa structure physique et biologique, et sa construction technologique.

Bien que l'idée fondamentale ne soit pas nouvelle, l'exploit de M. Min consiste à avoir développé de nouveaux moyens révolutionnaires pour générer, mesurer et analyser les signaux, fournissant des résultats nettement plus exacts que ceux obtenus avec les méthodes et analyses de mesure utilisées auparavant.

L'une des inventions les plus significatives de M. Min est une toute nouvelle méthode et un tout nouvel appareil de mesure de la bioimpédance électrique qui analyse la matière de façon simple en utilisant un échantillonnage discret et en traitant numériquement les signaux.

L'invention de M. Min utilise la génération de signaux en mode commutation ainsi que leur démodulation en les traitant à la fois par une méthode analogique et une méthode numérique. De cette façon, un appareil simple, à basse énergie, peut fournir des résultats plus exacts. Les effets indésirables causés par les harmoniques impaires plus élevées dans les signaux d'ondes rectangulaires et leur répercussion sur la sensibilité des détecteurs synchrones sont en très grande partie supprimés, voire totalement éliminés.

La mesure de la bioimpédance des humains et des animaux s'est par exemple avérée utile en tant que méthode non agressive de mesure de la circulation sanguine et de la composition corporelle, et ses autres applications dans le domaine de la médecine sont potentiellement nombreuses. Cette méthode de mesure est également utilisée pour identifier la composition des métaux et des alliages.

Très peu d'inventeurs peuvent se vanter de l'utilisation de leurs inventions dans des domaines allant de la biologie moléculaire à l'astronautique. La méthode élémentaire de mesure de l'impédance électrique de M. Min peut être utilisée pour contrôler automatiquement le rythme des impulsions électriques d'un stimulateur cardiaque, pour analyser l'état de tissus biologiques (notamment vaisseaux sanguins et tissus greffés) et pour contrôler l'alimentation électrique par batterie de dispositifs médicaux, d'équipements de communication et de satellites spatiaux en vue d'éviter toute panne.

Grâce à la précision des résultats fournis au moment du diagnostic médical, cette invention a déjà eu un impact important sur les chances de survie de nombreux hommes et femmes partout dans le monde. Il en va de même pour son application dans le domaine des stimulateurs cardiaques à adaptation de rythme.

L'invention de M. Min jouera également un rôle déterminant dans le cadre du projet européen FP7 « SAFEMETAL » visant à vérifier l'authenticité des pièces d'euros en identifiant les métaux et alliages utilisés afin de réduire leur contrefaçon et d'éviter tout préjudice à l'économie européenne en la matière.

Quick Navigation