Contact

european-inventor@epo.org

Tel: +49 (0)89 2399 1830

Fax: +49 (0)89 2399 1835

Votre inventeur favori n'a pas encore été primé ?

Nominate your favorite inventor
  • Nominez un inventeur pour le Prix de l'inventeur européen 2015
 

Une vision ambitieuse et un remède mondial

Joshua Silver

Une mauvaise vue non corrigée peut retarder le développement des capacités à lire et nuire aux perspectives d’avenir – un problème courant dans les pays en voie de développement qui manquent d’ophtalmologues et d’opticiens. Les lunettes auto-ajustables conçues par Joshua Silver constituent une invention simple mais innovante, qui laisse de l’espoir à des millions de personnes.

Inventeur : Joshua Silver, Royaume-Uni

Invention : Lunettes auto-ajustables

Secteur : Optique

Société : pas indiquée

Informations de base

Brevet selectioné (EP0830620)


Portrait en images

Silver intro preview (JPG)


A l'heure actuelle, la plupart des lunettes ont des verres incassables, qui doivent être façonnés dans l'épaisseur correspondant à la vue de ceux qui les portent, ce qui requiert à la fois des compétences professionnelles et un équipement coûteux.

Ces verres ne peuvent pas être adaptés, exigeant l'achat d'une nouvelle paire de lunettes lorsqu'en vieillissant, les personnes ont des difficultés à fixer leur regard sur des objets rapprochés et souffrent donc de ce qu'on appelle la presbytie.

Joshua Silver, professeur de physique à l'Université d'Oxford, a eu l'idée pour la première fois en mai 1985 - après avoir créé par curiosité une lentille à foyer variable - de fabriquer pour les pauvres des verres pouvant être adaptés sans équipement coûteux ni intervention de professionnels.

Son invention permet aux porteurs de lunettes d'adapter leurs verres correcteurs à leur propre vue sans devoir consulter un ophtalmologue. Il leur suffit de regarder un tableau de lecture et d'adapter leurs verres jusqu'à ce qu'ils puissent lire clairement les lettres.

Ces lunettes utilisent des verres en plastique durables mais flexibles, entre lesquels se trouvent des poches à liquide remplies d'huile de silicone. Ces lunettes peuvent être facilement adaptées par la personne qui les porte en augmentant ou en réduisant simplement la quantité d'huile contenue dans ces poches.

L'invention a évidemment ses limites. Actuellement, elle ne fonctionne qu'avec des verres circulaires, limitant les possibilités de design. De plus, elle ne permet qu'un grossissement des objets et ne corrige pas par exemple l'astigmatisme. Le manque d'esthétique de ces lunettes est plus que compensé par leur utilité et on travaille déjà à la conception de verres non circulaires.

Selon les estimations de l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS), les problèmes de vue non corrigés sont responsables d'importantes pertes de productivité s'élevant à environ 121 milliards de dollars (88,22 milliards d'euros) par an.

Ces lunettes peuvent contribuer à améliorer considérablement la qualité de vie.

Silver a des objectifs ambitieux - il espère que ses lunettes seront portées par un milliard de personnes d'ici 2020. Il développe cette technologie depuis 1985 et y travaille encore aujourd'hui.

Son objectif est de réduire à environ 1 USD les frais de production des lunettes, s'élevant actuellement à environ 19 USD par paire, et de commercialiser environ 100 millions de paires par an.

Avec l'aide de distributeurs, plus de 30 000 paires de lunettes Silver ont été expédiées dans le monde entier et ont fait leur entrée dans une vingtaine de pays, dont notamment le Ghana, le Libéria, la Bolivie, le Cameroun, le Pakistan et le Kosovo. Ceci constitue une petite étape dans la réalisation de la vision de J. Silver : assurer une bonne vue au monde entier.

Quick Navigation