Contact

european-inventor@epo.org

Tel: +49 (0)89 2399 1830

Fax: +49 (0)89 2399 1835

Autres inventeurs nominés dans cette catégorie

Hochmair

Ingeborg Hochmair, Erwin Hochmair (AT)
Implant cochléaire

Wieslaw Nowinski

Wieslaw L. Nowinski (PL)
Neuro-imagerie 3D haute résolution

Couverture médiatique

Artur Fischer
Capital
Best of Germany - Das Patent-Genie

3sat
"Das Kind muss in uns bleiben"

Deutsche Welle
Dübelkönig bekommt Erfinderpreis

Les Echos
Une cheville bien accrochée

Handelsblatt
Ein Dübel für die ganze Welt


Votre inventeur favori n'a pas encore été primé ?

Nominate your favorite inventor
  • Nominez un inventeur pour le Prix de l'inventeur européen 2015
 

Artur Fischer (Allemagne)

Lauréat du prix d'inventeur européen 2014 dans la categorie œuvre d’une vie

Artur Fischer

Catégorie : Œuvre d’une vie

Secteur : Bâtiment

Société : Fischerwerke

Brevets : EP1170046, EP0112456, EP0331874, B1 0833065

Invention : Cheville composite, flash synchronisé, et autres

Artur Fischer est l’un des inventeurs les plus prolifiques au monde avec plus de 1 100 brevets et modèles d’utilité déposés rien qu’en Allemagne, sans compter les nombreux autres déposés partout dans le monde. Surtout connu pour son invention la plus populaire, la cheville à expansion, le « roi des chevilles », aujourd’hui âgé de 94 ans, a révolutionné l’industrie du bâtiment.

Il y a soixante-cinq ans, en 1949, Fischer dépose son premier brevet pour le flash synchronisé. Une longue liste d’inventions et de brevets suivra : porte-gobelets, boîtes de rangement pour CD, vide-poches, buses de ventilation – et même jouets pour enfants.

Mais c’est la petite cheville en plastique inventée par Fischer en 1958 qui sera produite et copiée aux quatre coins du monde. Cette cheville permet de fixer des vis dans des matériaux qui ne pourraient pas sinon soutenir de lourdes charges. Uniquement concurrencée par les vis et les pointes, la cheville est l’un des produits le plus couramment utilisé dans le monde pour la construction : environ 14 millions de chevilles et ancrages sont produits chaque jour.

Impact social

L’invention de Fischer a révolutionné les marchés du bâtiment et du bricolage et n’a pas tardé à remplacer tous les types de chevilles qui se faisaient avant. Mais la « cheville Fischer » n’était qu’un début : Fischer a influencé nombre de nouvelles solutions à des problèmes de construction, notamment les ancrages en acier, les têtes de perçage, les fixations chimiques et les adhésifs. Ses inventions sont actuellement utilisées plusieurs milliards de fois par jour et partout dans le monde.

Impact économique

Fischerwerke GmbH, la société fondée par Fischer en 1948, compte aujourd’hui plusieurs divisions, dont fischer Automotive Systems et fischer Consulting, et est numéro 1 dans plusieurs segments du marché des systèmes de fixation.

Cette entreprise familiale, dirigée depuis 1980 par son fils Klaus Fischer, se compose de 42 filiales internationales, emploie 4 000 personnes dans le monde et vend ses produits dans plus de 100 pays. En 2012, Fischerwerke a enregistré un chiffre d’affaires de 618 millions d’euros, produisant 14 000 produits différents. Bien que la société possède des sites de production partout dans le monde, plus de la moitié des produits qu’elle commercialise sont encore fabriqués en Allemagne.
  • Artur Fischer

  • Artur Fischer

  • Artur Fischer

  • Artur Fischer

  • Artur Fischer


Mode d’action

La cheville de Fischer est insérée dans des trous ou sur des surfaces pour relier deux composants, le plus souvent pour fixer des vis aux murs ou aux plafonds. Les deux moitiés de la cheville s’expansent lorsqu’une vis est introduite dans la cheville, et les crampons empêchent que la cheville ne tourne dans le trou.

Les chevilles sont fabriquées dans un nylon résistant à la chaleur, remplaçant les anciennes chevilles métalliques avec une âme en chanvre. Bien qu’elles soient en plastique, les chevilles aident à soutenir de lourdes charges en fixant solidement des vis sur la surface.

Inventeur

La plupart des inventions de Fischer sont liées à des expériences personnelles : le photographe qui a refusé de prendre une photo à cause du risque d’incendie lié à l’ampoule au magnésium ; les volets dans son appartement qui se détachaient constamment du mur ; le jeu de construction dont il rêvait étant enfant. Fischer, aujourd’hui âgé de 94 ans, a consacré sa vie entière à proposer des solutions aux problèmes rencontrés.

Ses plus de 1100 brevets et modèles d’utilité déposés lui ont valu d’innombrables récompenses, et notamment le titre honorifique d’Ingénieur de l’Université de Stuttgart.

Le saviez-vous ?

La plupart des inventions de Fischer sont liées à des expériences personnelles : le photographe qui a refusé de prendre une photo à cause du risque d’incendie lié à l’ampoule au magnésium ; les volets dans son appartement qui se détachaient constamment du mur ; le jeu de construction dont il rêvait étant enfant. Fischer, aujourd’hui âgé de 94 ans, a consacré sa vie entière à proposer des solutions aux problèmes rencontrés.

Le jeu de construction pour enfants Fischertechnik est lancé en 1964 et remporte un succès immédiat. Ces éléments de construction, qui sont désormais une norme mondiale en matière de jeux éducatifs, permettent aux enfants d’acquérir une compréhension de base de la technologie et les aident à développer la coordination main-œil, une motricité fine, la perception spatiale, la réflexion logique et la créativité. Du fait de leur précision, des ingénieurs ont utilisé certains des premiers produits Fischertechnik pour simuler la robotique industrielle et construire des modèles d’usines de production contrôlées par ordinateur.

Quick Navigation