Retenir l'énergie : brevets et stockage de l'électricité

Les chercheurs travaillent sans relâche pour assurer un stockage de l'électricité sur de longues périodes tout en minimisant les "débordements" et les pertes. Le stockage joue également un rôle essentiel dans les efforts entrepris pour atteindre l'objectif de la Commission européenne qui vise à accroître de 20 % d'ici 2020 l'efficacité énergétique dans tous les pays membres de l'UE, tout en réduisant de 20 % les émissions de gaz à effet de serre.

Les principales contributions dans ce domaine des lauréats et finalistes du prix de l'Inventeur européen sont présentées ci-dessous :

Batteries automobiles hybrides : pour aller toujours plus loin

Les voitures hybrides de dernière génération, comme la Toyota Prius, sont capables de générer de l'électricité en roulant - et de stocker cette énergie dans des batteries. En coulisses, un système intelligent de gestion de la puissance électrique, inventé par l'ingénieur japonais Shoichi Sasaki - finaliste du prix de l'Inventeur européen 2009 - suit à la trace chaque watt produit. Ce système augmente la durée de vie des batteries et réduit le risque de surcharge, qui peut les endommager.

Des technologies plus écologiques pour la construction de batteries

Ovshinsky (JPG) Le stockage de l'énergie dans des batteries est la solution qui est privilégiée pour les applications mobiles. Mais cette technologie se heurte à deux écueils : la brièveté de leur durée de vie et la haute toxicité des déchets. Les batteries automobiles durables brevetées par l'inventeur américain Stanford Ovshinsky, finaliste du prix de l'Inventeur européen 2012, offrent une solution plus écologique. L'accumulateur NiMH qu'il a mis au point est une solution de stockage d'énergie propre qui présente une durée de vie record et une capacité deux ou trois fois supérieure à celle des accumulateurs nickel-cadmium de même taille. Cette technologie est maintenant la norme dans les voitures hybrides et les appareils électroniques portables grand public.

Recyclage des batteries : préserver des métaux précieux

Chaque année, des milliards d'accumulateurs lithium-ion rechargeables sont produits pour alimenter nos téléphones mobiles, nos ordinateurs portables et nos lecteurs MP3. Leur mise au rebut produit une quantité de déchets considérable - en particulier des métaux précieux qui sont extrêmement toxiques.

Lorsqu'il existe un système approprié, les batteries usagées peuvent être réintroduites dans la chaîne de valorisation : le système breveté de recyclage de batteries mis au point par les inventeurs français Farouk Tedjar et Jean-Claude Foudraz - nominés pour le prix de l'Inventeur européen 2012 - permet de récupérer 98 % des métaux précieux contenus dans les accumulateurs.

L'avenir du stockage par air comprimé s'invente au fond d'un garage

Dans un récent épisode de la série de CNN Make, Create, Innovate, l'inventeur britannique Peter Dearman était montré au travail dans son garage, où il s'emploie à mettre au point un moteur révolutionnaire fonctionnant à l'air "liquide". Outre son potentiel comme carburant pour voiture, le moteur Dearman pourrait améliorer l'efficacité du stockage de l'énergie au moyen d'air comprimé - les sociétés intéressées frappent d'ailleurs déjà à la porte du garage.

Lire l'article

Quick Navigation