Aider les entreprises européennes à préserver leur compétitivité en matière d'innovation

28 mai 2013

M. Benoît Battistelli, Président de l'OEB

Le Président de l'OEB, M. Benoît Battistelli, a souligné aujourd'hui la créativité des inventeurs européens, ainsi que le rôle du système des brevets, qui contribue à traduire ce potentiel d'innovation en croissance économique et en développement social.

Lors d'une conférence de presse organisée à Amsterdam avec le Commissaire européen en charge du marché intérieur et des services, M. Michel Barnier, à l'occasion de la remise du Prix de l'inventeur européen 2013, M. Battistelli a déclaré : "Les inventeurs honorés aujourd'hui illustrent de manière frappante l'esprit novateur qui anime l'Europe. Même si les technologies jouent un rôle croissant dans notre monde, il ne peut y avoir de progrès sans la présence d'hommes et de femmes ingénieux et passionnés."  

M. Battistelli a également rendu hommage à la Convention sur le brevet européen, dont le quarantième anniversaire sera célébré cette année. Il a estimé qu'elle avait permis d'édifier le système régional de brevets le plus vaste et fructueux du monde, couvrant un marché de quelque 600 millions de personnes. "La Convention a été déterminante pour faire de l'Europe un bastion de l'innovation", a-t-il indiqué. "Depuis quarante ans, le système du brevet européen fournit aux inventeurs une structure solide et fiable qui fonde leurs décisions en matière de brevets."

M. Michel Barnier, Commissaire européen


S'agissant de l'avenir, le Président de l'OEB s'est félicité de l'accord qui a été conclu par les Etats membres de l'UE à la fin de l'année dernière et qui vise à introduire un brevet unitaire ainsi qu'une juridiction unifiée du brevet. "L'accès à la protection par brevet deviendra ainsi plus attractif et abordable pour les entreprises européennes, en particulier les PME et les instituts de recherche", a-t-il déclaré. "Elles pourront donc préserver leur compétitivité en matière d'innovation et concevoir des inventions ingénieuses, qui déboucheront sur des produits à succès, créeront des emplois et généreront de la richesse."

M. Barnier a indiqué que le brevet unitaire s'inscrit dans le cadre des mesures de la Commission visant à créer le meilleur environnement possible pour l'innovation. "Les entreprises et les instituts de recherche établis en Europe ont besoin d'un brevet européen dont le coût soit compétitif."

Les autres mesures comprennent la protection des marques, le financement de l'innovation et la lutte contre la contrefaçon. M. Barnier a souligné que la contrefaçon détruit chaque année 200 000 emplois en Europe.

"Pour rester compétitifs, nous devons encourager les investissements dans les secteurs-clés de la technologie. Autrement, l'Europe risque de devenir un sous-traitant et un simple consommateur de technologies", a-t-il estimé.

En savoir plus


Prix de l'inventeur européen 2013

Informations destinées aux journalistes

Quick Navigation