La traduction automatique du japonais vers l’anglais est désormais opérationnelle pour les brevets

5 juin 2013

L'OEB et l'office japonais (JPO) ont annoncé aujourd'hui la prise d'une mesure importante destinée à briser les barrières linguistiques ; il s'agit du lancement de la traduction automatique pour le couple de langues japonais-anglais dans le service de traduction Patent Translate de l'OEB. Cela signifie que plus d'un million de documents de brevet japonais disponibles sur Espacenet, la base de données mondiale de l'OEB, peuvent désormais être traduits gratuitement en anglais en un clic de souris. Cette avancée majeure donne accès aux brevets japonais dans leur version intégrale et permet aux inventeurs japonais de lire les brevets européens dans leur propre langue. 

« Le lancement de l'outil de traduction japonais-anglais est un immense pas en avant pour la transmission des informations des brevets » a déclaré le Président de l'OEB Benoît Battistelli, dans une réunion bilatérale entre les deux bureaux en marge du forum IP5 qui se tient à Cupertino, en Californie. Le japonais est une langue majeure en matière de technologies et un grand nombre de connaissances scientifiques, qui représentent « l'état de la technique », résident dans les brevets et les documents de brevet japonais, désormais librement accessibles en anglais par les ingénieurs, les inventeurs et les scientifiques partout dans le monde. Cela va permettre de renforcer la compétitivité des sociétés européennes qui seront désormais capables de mieux cibler leurs travaux de R&D en faisant des recherches au sein des documents de brevet japonais et d'améliorer ainsi le contenu de leurs demandes de brevets. Les offices de brevets, également, vont avoir la possibilité d'utiliser ce service au quotidien, ce qui aura un impact positif sur la qualité du processus de brevetage. L'économie européenne dans son ensemble bénéficiera de brevets de haute qualité. »

Monsieur Hiroyuki Fukano, Commissaire du JPO, a déclaré : « si on considère le nombre de demandes de brevets remplies auprès du JPO et des autres offices dans le monde, le Japon se situe en tête des offices mondiaux, ce qui signifie que les documents de brevet japonais revêtent une importance majeure. En outre, la direction que prennent les entreprises japonaises dans l'élargissement de leurs activités montre que des progrès immenses sont faits vers une internationalisation rapide. Le marché européen est l'un des plus importants pour nous. Jusqu'à maintenant, le JPO a pris un grand nombre d'initiatives différentes, par exemple en rendant possible l'utilisation de la traduction automatique pour supprimer la barrière linguistique et soutenir les utilisateurs lorsqu'ils remplissent les demandes au niveau international afin de pénétrer les marchés étrangers. Avec le lancement de ce nouveau service qui établit une passerelle entre les langues européennes et non européennes, les utilisateurs vont pouvoir se référer aux documents de brevet européens en langue japonaise. Les utilisateurs japonais vont également en bénéficier et en profiter. Avec les avancées de la globalisation de la propriété intellectuelle, la barrière de la langue est une difficulté ancienne qu'il faut surmonter. Le JPO a décidé d'y contribuer en apportant des avantages importants aux utilisateurs européens et japonais ainsi qu'aux autres partout dans le monde, et ce à l'aide d'une coopération mondiale comme la collaboration mutuelle entre l'OEB et le JPO. »

En ajoutant le japonais, Patent Translate permet désormais de traduire des brevets à la volée de et vers l'anglais à partir de 15 langues, dont le chinois. Lancé en février 2012 et intégré dans la base de données Espacenet, Patent Translate a été mis en place pour rendre possible la traduction automatique de brevets dans 28 langues officielles et 38 Etats membres de l'Office européen des brevets, ainsi que dans les principales langues asiatiques en 2014. Ce service va donc devenir la plus grande plateforme multilingue mondiale au service des brevets. Espacenet de l'OEB contient déjà plus de 80 millions de documents de brevet partout dans le monde.

L'ajout des documents japonais est le dernier produit de la coopération étroite entre l'OEB et le Japon qui dure depuis plus de 30 ans. En 1983, l'OEB et le JPO, ainsi que l'office américain (Patent and Trademark Office) - qui sont les trois plus grands offices actuels - ont établi une coopération trilatérale afin d'examiner les moyens de résoudre les problèmes courants liés à l'automatisation. En trente ans, la coopération s'est intensifiée et comprend désormais des domaines comme la documentation, les normes sur les données et les informations sur les brevets.

En savoir plus

Patent Translate

Espacenet

Quick Navigation