Informatios destinées aux journalistes


Contact, photos et téléchargements

Voir la rubrique « Presse »

 

Le Prix de l'inventeur européen 2014 rend hommage à une série d'inventeurs hors pair

17 juin 2014

Artur Fischer

L'OEB a décerné le Prix de l'inventeur européen 2014 aujourd'hui à Berlin pour honorer des d'inventeurs ayant contribué de façon exceptionnelle au progrès social, économique et technique.

Non moins de 500 invités de marque du monde des affaires, de la science, de la culture et de la politique - dont Heiko Maas, ministre fédéral de la Justice et de la Protection du consommateur - se sont rendus dans la capitale allemande pour assister à la cérémonie de remise organisée dans l'ancienne Administration impériale des télégraphes ("Kaiserliches Telegrafenamt").

"L'Europe ne peut se passer de l'innovation si elle veut garantir sa croissance et sa prospérité, et assurer sa position dans le peloton de tête de l'industrie mondiale", a affirmé Benoît Battistelli, Président de l'OEB. "Les inventeurs à qui nous rendons hommage aujourd'hui ont changé la donne dans leurs domaines respectifs. Leurs inventions facilitent le quotidien des citoyens de la planète et apportent des contributions précieuses dans les enjeux mondiaux tels que le changement climatique, l'accès à l'eau potable et la santé. Leur ingéniosité et leur créativité soulignent l'importance de l'Europe comme pôle technologique ainsi que le rôle essentiel joué par les brevets."

Tony Tangena, Président de l'epi, ; Masahiro Hara et Takayuki Nagaya, lauréats du Prix du public ; Benoît Battistelli, Président de l'EPO

Lauréats :

  • Œuvre d'une vie : Artur Fischer (Allemagne)
    Avec plus de 1 100 demandes de brevets et de modèles d'utilités à son actif, Artur Fischer est un des inventeurs les plus prolifiques de tous les temps. Utilisée à des milliards d'exemplaires à travers le monde, l'invention qui porte son nom, la "cheville Fischer", révolutionna en 1958 le secteur de la construction. D'autres innovations valurent à l'inventeur allemand une notoriété mondiale, par exemple le premier flash synchronisé pour appareils photo et le "jeu de construction Fischer".

  • Koen Andries

    Industrie : Koen Andries (Belgique), Jérôme Guillemont (France) et al. ont mis au point le premier médicament antituberculeux entièrement nouveau depuis 40 ans. Grâce à leurs travaux, la tuberculose dite "multirésistante" est désormais guérissable. La nouvelle molécule s'attaque à l'approvisionnement énergétique du microorganisme. Le traitement dure moins longtemps et permet d'obtenir une guérison totale.
  • Petites et moyennes entreprises (PME) : Peter Holme Jensen, Claus Hélix-Nielsen et Danielle Keller (Danemark)
    L'équipe danoise est primée pour sa membrane qui purifie l'eau sans grande consommation énergétique en exploitant les capacités filtrantes de protéines naturelles appelées "aquaporines". Contrairement aux méthodes classiques, cette membrane ne nécessite pas de système de filtration sophistiqué ni de pression hydrostatique externe coûteuse et gourmande en énergie.

  • Peter Holme Jensen

    Recherche : Christofer Toumazou (Royaume-Uni)
    Christofer Toumazou est l'inventeur d'un test d'ADN capable de déchiffrer en quelques minutes la constitution génétique d'un patient, sans l'intervention d'un laboratoire. Une étape importante est ainsi franchie vers une nouvelle médecine préventive. L'invention est basée sur une micropuce qui détecte les divergences dans le génome. La puce peut être montée sur une clé USB permettant la lecture directe sur ordinateur.

  • Pays non européens : Charles W. Hull (États-Unis)
    Charles W. Hull reçoit le Prix de l'inventeur européen en tant qu'inventeur de l'impression en 3D. Cette technologie utilisée dans les domaines les plus divers est à l'origine d'une véritable révolution industrielle. Il existe à l'heure actuelle plusieurs procédés d'impression en 3D, mais ils sont tous dérivés de l'invention de Hull.

  • Prix du public : Masahiro Hara, Takayuki Nagaya et al. (Japon)
    Utilisé entre autres dans la gestion des stocks, l'administration des dossiers médicaux, le suivi des échantillons biologiques, et les études de marché, le code QR ("Quick Response") des inventeurs japonais est devenu un élément familier de la vie moderne. Il relie monde virtuel et le monde matériel par l'intermédiaire d'un ordiphone et de ses logiciels d'application.

Lord Younger en compagnie de Christofer Toumazou, lauréat de la catégorie "Recherche", et de Benoît Battistelli, Président de l'OEB

Le choix du public était univoque, puisque sur plus de 20 000 votes, près de 30% sont allés à l'équipe japonaise. Le nombre de suffrages exprimés a plus que doublé par rapport à 2013.

Après avoir dédié son invention aux médecins du futur, à son fils Markus et à son épouse Melanie, le lauréat du Prix dans la catégorie "Recherche", Christofer Toumazou, a déclaré : "L'avenir est déjà là, il ne reste qu'à le répartir équitablement".

Peter Holme Jensen, lauréat dans la catégorie "PME", estime que l'invention de l'équipe danoise "donne à l'eau un avenir durable". Il a remercié son épouse de l'avoir soutenu dans sa décision "d'abandonner son travail fixe" pour se consacrer à son idée. Claus Hélix-Nielsen a encouragé les jeunes à se lancer dans l'innovation : "Ce n'est pas le travail qui manque. Pour ceux qui le veulent, les possibilités sont pratiquement illimitées".

Koen Andries, lauréat dans la catégorie "Industrie", s'est déclaré "fier d'accepter la distinction au nom de huit collègues", ajoutant que ce Prix est "un hommage à toutes les entités et à tous les chercheurs qui luttent contre la maladie dans le tiers-monde".

Charles W. Hull

Charles W. Hull, lauréat dans la catégorie "Pays non européens", a remercié les centaines de scientifiques et ingénieurs qui ont contribué à faire de l'impression 3D ce qu'elle est aujourd'hui".

Le lauréat du Prix du public, Masahiro Hara, a également exprimé sa reconnaissance envers les "membres de son équipe et de sa société" ainsi que les "nombreuses personnes" ayant participé à la diffusion du code QR de par le monde.

Sous une pluie d'applaudissements, Artur Fischer, lauréat du Prix "Œuvre d'une vie", a déclaré que ce Prix était "un des plus beaux cadeaux" reçus au cours de sa "longue vie". Selon lui, les parents doivent encourager leurs enfants à jouer : "il nous faut garder un cœur d'enfant pour maintenir allumée la flamme de l'inventivité".

En savoir plus

Prix de l'inventeur européen

Finalistes et lauréats 2014

Quick Navigation