Informations destinées aux journalistes


Contact, photos et téléchargements

Voir la rubrique « Presse »

 

Des inventeurs d’exception remportent le Prix de l’inventeur européen 2016

9 juin 2016

Benoît Battistelli et António Costa

L'OEB a distingué aujourd'hui à Lisbonne les plus grands talents de l'innovation à l'occasion de la cérémonie du Prix de l'inventeur européen 2016. Organisé chaque année par l'OEB, ce prix récompense des inventeurs d'exception venant d'Europe et du monde entier qui ont apporté une contribution remarquable au progrès technologique, au développement social et à la croissance économique.

« La cérémonie de remise des prix qui a eu lieu aujourd'hui entend rendre hommage à l'esprit d'innovation et au travail de ces inventeurs dévoués qui font avancer l'état de la technique au bénéfice de tous », a déclaré le Président de l'OEB, Benoît Battistelli. « Les inventions récompensées cette année par le Prix donnent un nouvel espoir aux malades, renforcent l'efficacité des diagnostics médicaux, protègent l'environnement et sauvent des milliers de vies sur les routes. La portée et l'impact du travail de ces inventeurs montre l'importance du système européen des brevets pour le progrès économique et technologique, en Europe et partout dans le monde », a-t-il ajouté.

Benoît Battistelli et Carlos Moedas

Environ 600 invités prestigieux issus de la politique, des affaires, du secteur de la propriété intellectuelle et de la recherche ont assisté à cette 11ème édition du Prix à la MEO Arena de Lisbonne. Le Président de l'OEB, Benoît Battistelli, le Premier ministre du Portugal, Antonio Costa, et le Commissaire européen à la recherche, à la science et à l'innovation, Carlos Moedas, ont ouvert la cérémonie.

Avant la remise des trophées 2016, un jury international indépendant avait sélectionné 15 finalistes - trois dans chacune des cinq catégories du Prix - parmi près de 400 inventeurs, dont les noms avaient été proposés individuellement ou en équipe. Pour être admissibles, les propositions doivent respecter des critères spécifiques : le candidat doit notamment s'être vu attribuer par l'OEB au moins un brevet pour son invention.

Les gagnants du Prix de l'inventeur européen 2016 sont :

Industrie
Bernhard Gleich, Jürgen Weizenecker et leur équipe (Allemagne)

Jürgen Weizenecker et Bernhard Gleich

Les physiciens allemands Bernhard Gleich, Jürgen Weizenecker et leur équipe sont récompensés pour avoir posé les bases d'une nouvelle catégorie de solutions d'imagerie médicale. Développé au sein du laboratoire de recherche du groupe Philips à Hambourg, leur procédé d'imagerie à particules magnétiques (IPM) permet d'obtenir instantanément une image 3D des tissus organiques du patient avec une résolution jamais atteinte. Actuellement en phase d'évaluation préclinique, cette technologie utilisant des aimants offre aux médecins la faculté de repérer efficacement les complications liées aux tissus mous, telles les cancers ou les maladies cardiovasculaires.

Jürgen Weizenecker a déclaré être « très heureux » et « profondément honoré » de recevoir cette récompense. Il a remercié « les familles pour leur soutien et leur patience » avec ces « scientifiques parfois étranges ». Bernhard Gleich a remercié « tous ceux qui ont contribué au succès de l'imagerie à particules magnétiques » ainsi que la communauté scientifique pour « sa précieuse contribution ». 

Petites et moyennes entreprises (PME)
Tue Johannessen, Ulrich Quaade, Claus Hviid Christensen et Jens Kehlet Nørskov (Danemark)

Tue Johannessen et Ulrich Quaade

L'équipe de recherche danoise est distinguée pour son utilisation révolutionnaire de l'ammoniac sous forme solide pour réduire la pollution de l'air. Le procédé de stockage qu'elle a développé permet notamment d'utiliser de l'ammoniac comme un dépolluant des moteurs diesel et de limiter ainsi jusqu'à 99% les émissions d'oxydes de mono-azote des véhicules (NOx). Les NOx étant l'un des principaux composants de la pollution de l'air, la start-up créée par les chercheurs danois pour commercialiser leur technologie a connu un grand succès, soutenu par des inventions brevetées.

Dans son discours, Tue Johannessen a insisté sur les efforts de l'équipe et a remercié ses collègues, les investisseurs et toutes les personnes impliquées. Il a précisé qu'il « était vraiment important que les niveaux de CO2 restent aussi bas que possible ». Son collègue Ulrich Quaade a remercié « les co-inventeurs qui ne sont pas présents aujourd'hui ». 

Recherche
Alim-Louis Benabid (France)

Alim-Louis Benabid

Le neurochirurgien et physicien français Alim-Louis Benabid est récompensé pour avoir révolutionné le traitement de la maladie de Parkinson et d'autres maladies neurologiques grâce à la stimulation cérébrale profonde (SCP) à haute fréquence. Consistant à stimuler électriquement certaines régions du cerveau via une électrode, son procédé permet de limiter efficacement les tremblements des malades. Ce « pacemaker pour le cerveau » est aujourd'hui utilisé dans le monde entier et a déjà permis de changer la vie de plus de 150 000 patients, qui peuvent de nouveau mener une vie autonome et fonctionnelle.

Lorsqu'il a reçu sa récompense, Alim-Louis Benabid a déclaré : « Mener des recherches est un privilège, faire une découverte utile est aussi un privilège, être reconnu est encore un privilège ». Il a dit aussi que « seuls les artistes et les écrivains étaient les détenteurs de leurs trouvailles. Dans les sciences, nous travaillons en collaboration avec les autres scientifiques et les patients » et sa récompense est dédiée à tous ceux « qui ont travaillé avec moi ». 

Pays non européens
Robert Langer (Etats-Unis)

Robert Langer

L'ingénieur chimiste américain Robert Langer a été distingué pour son procédé consistant à encapsuler des médicaments anticancéreux dans des plastiques biodégradables pour les administrer de manière ciblée. Les vecteurs en plastique qu'il a mis au point peuvent prendre la forme des « disques » et sont directement implantés sur le foyer tumoral, ce qui garantit aux médicaments de libérer leur charge utile avec un maximum d'impact. Concédées sous licence à plus de 300 entreprises pharmaceutiques, les inventions de Robert Langer ont déjà bénéficié à plus d'un million de personnes à travers le monde. Ce dernier dirige aujourd'hui une équipe de recherche biomédicale de plus d'une centaine de chercheurs au Massachusetts Institute of Technology (MIT).

Robert Langer, qui est intervenu par liaison vidéo depuis Boston, a précisé avoir entendu dire que « ces idées étaient mauvaises et qu'elles ne marcheraient jamais ». Recevoir cette récompense et être en compagnie des autres finalistes est pour lui un « immense honneur ». 

Œuvre d'une vie
Anton van Zanten (Allemagne/Pays-Bas)

Anton van Zanten mit António Costa und President Benoît Battistelli

L'ingénieur Anton van Zanten est distingué pour sa contribution remarquable à l'amélioration des systèmes de sécurité automobile. Ses inventions ont permis de sauver des milliers de vie partout dans le monde et sont aujourd'hui obligatoires sur les véhicules dans de nombreux pays. Au cours de ses 40 années de carrière au sein du groupe allemand Robert Bosch, il a notamment développé l'électrostabilisateur programmé (ESC) et d'autres technologies permettant de prévenir la perte de contrôle du véhicule en cas de freinage d'urgence.

Dans son discours, le gagnant Anton van Zanten s'est fait le défenseur du durcissement des lois sur la sécurité routière. « Je voudrais encourager les pays où l'ESC n'est pas inscrit dans la législation à le faire pour sauver des vies » a-t-il déclaré. 

Prix du public
Helen Lee
(Grande-Bretagne/France)

Helen Lee

Le public a décerné le Prix du public à la chercheuse de l'Université de Cambridge Helen Lee, qui a développé un kit de diagnostic médical à faible coût et facile à l'emploi pour les maladies telles que le VIH, l'hépatite B et la chlamydia. Offrant des résultats rapides et fiables sans nécessiter un personnel qualifié, les tests d'Helen Lee sont particulièrement adaptés aux pays en voie de développement, et ont déjà permis de dépister plus de 40 000 personnes en Afrique. A l'occasion du scrutin en ligne qui a eu lieu durant les cinq semaines précédant la cérémonie, Helen Lee a obtenu plus de 36 300 voix sur un total de 56 700 (soit 64%). Il s'agit du nombre de votes le plus élevé jamais enregistré depuis la création du Prix du public en 2013 (46 800 votes en 2015).

Helen Lee a déclaré : « La vie est une traversée et celle de Samba n'a pas toujours été facile », elle a remercié ceux qui l'avaient aidée lorsqu'elle naviguait « dans des eaux agitées ». « Notre mot d'ordre était de ne jamais abandonner et notre objectif d'être utiles... merci de nous avoir mis le vent en poupe. J'espère que cela pourra en mettre certains à l'abri. » 

Au sujet du Prix de l'inventeur européen

Le Prix de l'inventeur européen est l'une des compétitions européennes les plus prestigieuses de sa catégorie. Lancé par l'OEB en 2006, ce prix récompense chaque année, individuellement ou en équipe, les inventeurs dont les innovations ont apporté des réponses aux grands défis de notre temps. Les gagnants sont sélectionnés par un jury indépendant constitué d'autorités internationales issues du monde universitaire, des affaires, de la politique, des sciences et de la recherche. Il examine les innovations à l'aune de leur contribution au progrès technologique, au développement social, à la croissance économique et à la création d'emplois en Europe. Le public peut également participer à la remise des trophées via le Prix du public, qui distingue l'un des 15 finalistes suite à un vote en ligne sur le site de l'OEB.

En savoir plus

Quick Navigation