Le JPO et l'OEB conviennent de coopérer dans le domaine de la traduction automatique

Tokyo, le 6 février 2012 -- En signant un accord pour améliorer la traduction automatique des brevets du japonais vers l'anglais, puis vers l'allemand et le français, le Commissaire de l'Office des brevets du Japon (JPO), M. Yoshiyuki Iwai, et le Président de l'Office européen des brevets (OEB), M. Benoît Battistelli, ont franchi une étape décisive vers une utilisation accrue de l'information brevets mondiale sur l'Internet. Dans le cadre de cet accord, l'ajout d'un outil de traduction automatique accroît considérablement la portée et la qualité d'Espacenet, le service public d'information brevets disponible sur le site Internet de l'OEB.

"Avec cet accord, le JPO et l'OEB ont posé un nouveau jalon dans leur longue coopération visant à développer des structures et des services efficaces dans le système international des brevets", a déclaré M. Battistelli. "La diffusion des brevets japonais en anglais n'apporte pas seulement une profusion d'informations technologiques aux utilisateurs en Europe et dans le reste du monde, mais offre aussi aux ingénieurs, inventeurs et scientifiques un moyen efficace et fiable d'intégrer les dernières technologies japonaises lorsqu'ils définissent leurs stratégies de propriété intellectuelle, ce qui améliore la cible et la qualité de leur travail."

"Les documents brevets contiennent des informations techniques très précieuses et peuvent jouer un rôle important pour la diffusion des technologies. En d'autres termes, ils sont essentiels non seulement aux offices de brevets et aux demandeurs, mais aussi au public à l'échelle internationale, et peuvent contribuer à l'essor global de l'industrie et de l'économie. Le nombre de documents brevets rédigés dans de multiples langues progresse rapidement dans le monde. Les offices de brevets sont donc confrontés au défi commun de créer un environnement permettant aux utilisateurs d'accéder aisément à ces documents sans se heurter à des barrières linguistiques", a estimé M. Iwai. "Les attentes concernant l'amélioration des traductions automatiques sont très élevées et cet accord sera une avancée majeure."

L'information brevets revêt une importance croissante avec la mondialisation du marché des technologies, qui s'est concrétisée par un nouveau record de 1,8 million de demandes de brevet déposées dans le monde en 2010. Malgré la crise économique, les dépôts auprès de l'OEB ont encore augmenté en 2011 pour s'établir à 243 000, la part du Japon s'élevant à 19 %. L'accord garantit un accès aisé à ces demandes pour les sociétés innovantes, ce qui profitera particulièrement aux petites et moyennes entreprises et aux instituts de recherche. La qualité des demandes de brevet devrait également s'améliorer, les utilisateurs pouvant mieux tenir compte de l'état de la technique japonais.

Pour de plus amples informations, prière de contacter

Oswald Schröder
Attaché de presse
OEB
Tél. : +49 (0) 23991800
Portable : +49 (0)163 8399668
oschroeder@epo.org

Quick Navigation