Please activate JavaScript!
Please install Adobe Flash Player, click here for download

EPA_KF_Wien_2012

L’OEB est un lieu où l’art contemporain, les sciences, l’innovation et la technique se rencontrent pour entrer dans un dialogue passionnant. Dans sa politique d’exposition dans ses différents bâtiments adminis- tratifs, l’OEB n’oublie jamais de faire valoir le lien qui s’établit entre art contemporain et monde du travail, ainsi que l’importance de la fonction sociale que ce lien revêt pour ses collaborateurs. Le nouvel accrochage de la collection dans le site de Vienne intervenu en 2011 innove en mettant l’accent sur la photographie conceptuelle. Du point de vue de la présentation, les conditions d’exposition qu’offre le bâtiment administratif du Rennweg se prêtent de façon idéale pour l’accrochage successif de différents ensembles d’œuvres photographiques contemporai- nes. Ce faisant, Vienne établit un lien, thématique et formel, avec La Haye où l’on peut également voir une partie substantielle du fonds photographique de la collection de l’OEB. Le défi majeur, à Vienne, consistait à tirer le meilleur parti possible de l’étroitesse de la cage d’escalier, en conduisant le regard à se porter d’un palier vers l’autre et à construire une continuité narrative qui traverse les étages et établisse une relation frappante entre étages de hauteur variable. Les grands formats panoramiques du photographe documentaire finlandais Jakko Heikkilä déploient d’immenses paysages scandinaves, tandis que les impressionnantes vues aériennes de Ger Dek- kers prises d’avion font valoir la beauté et la profondeur saisissantes de la Mer du Nord au large de la côte néerlandaise. Ce qui est certain, c’est que les œuvres d’art, intégrées comme incidemment dans l’environnement de travail, ont pour vocation d’attirer, d’attiser la curiosité, de surprendre, de remettre en question ce que l’on croit percevoir et ce qu’on a l’habitude de voir. Elles portent en elles des contenus qu’il faut connaître pour les comprendre. Mais elles ont bien sûr également une dimension esthétique. Elles jouent des séductions d’une beauté immédiatement perceptible, elles misent sur l’identification de paysages connus pour capturer le regard. Ce n’est qu’à y regarder de plus près que le spectateur décidera peut-être de suspendre son pas, de réfléchir, voire de s’irriter, comme lorsqu’il est confronté à la série documentaire due à Jordi Bernadó, au café, qui fonctionne sur le principe de la confusion sémantique. L’OEB, qui a pour mission de soutenir l’innovation, la compétitivité et la croissance économique en Europe en maintenant un niveau de qualité élevé dans sa pratique d’octroi des brevets, collectionne des œuvres d’art, et plus précisément d’art contemporain, parce que celui-ci est par excellence un foyer d’innovations s’exprimant de multiples façons. Il est toujours passionnant de voir l’art s’affirmer dans un contexte de travail. La présente brochure aimerait inviter à la découverte et à une meilleure compréhension de cet art contemporain en présentant quatre œuvres d’art exemplaires tirées de la collection de l’OEB et exposées dans ses locaux viennois. Kristine Schönert Art contemporain à l’Office européen des brevets, Vienne 7 > F

Pages