Sept éléments à prendre en compte avant d'effectuer une recherche

Cette page contient quelques informations de base à connaître avant d'effectuer une recherche.

  1. L'approche conceptuelle

    Une recherche d'antériorité consiste à identifier et à combiner les concepts définissant l'invention concernée. Une telle recherche doit généralement être effectuée dans :

    • les abrégés, qui sont constitués de termes résumant le contenu de l'invention, ou
    • les symboles de classification, qui structurent le contenu technique des documents brevets conformément à un système ayant fait l'objet de conventions.

    Une simple recherche par mots-clés est insuffisante, un concept technique pouvant également être représenté par un symbole de classification. C'est pourquoi une stratégie de recherche solide implique de combiner logiquement des mots-clés et des symboles de classification.

    L'expérience montre qu'il n'est pas aisé de déterminer de prime abord l'ensemble des synonymes et des classifications susceptibles de couvrir un concept donné. Il est en revanche possible d'affiner la recherche au fur et à mesure que l'on trouve des documents décrivant les concepts de manière différente. L'utilisation de ces nouveaux concepts permet de trouver davantage de documents. Cette approche constitue un processus itératif auquel un chercheur de brevets expérimenté met fin lorsqu'il estime ne plus pouvoir obtenir beaucoup d'autres résultats intéressants.

  2. Le lien entre le nombre de documents et la facilité de la recherche

    L'efficacité d'une recherche d'antériorité est proportionnelle au nombre de documents pertinents qui se trouvent dans la collection interrogée.

    Si cette collection contient des centaines de documents portant sur l'objet de la recherche, il sera sans doute possible de trouver un document utile même si les mots-clés choisis ne sont pas les plus appropriés. En effet, s'il existe des centaines de documents pertinents, on trouvera autant d'abrégés différents qui décrivent des inventions similaires. Il est donc très probable que les mots-clés choisis apparaissent dans certains de ces abrégés.

    Inversement, une recherche peut s'avérer très complexe si la base de données contient peu de documents relatifs à l'objet de la requête, auquel cas il n'est pas rare de n'obtenir que quelques résultats, voire aucun. Dans une telle situation, l'approche conceptuelle itérative décrite plus haut est extrêmement efficace.

  3. La pensée latérale

    Ce mode de pensée consiste à chercher de nouveaux concepts qui définissent l'objet de la recherche. En d'autres termes, il convient d'étudier des possibilités et des stratégies multiples plutôt que de privilégier une seule approche.

  4. Les limites de l'approche conceptuelle

    L'approche conceptuelle ne peut réussir que si les systèmes d'indexation sont performants. Ce serait donc une erreur de la présenter comme LA stratégie de recherche universelle.

  5. L'absence de résultats

    Absence de preuves n'est pas preuve de leur absence.

    Même les spécialistes chevronnés de la recherche sont parfois confrontés à des cas dans lesquels ils ne trouvent pas de résultats utiles. Cela ne signifie pas pour autant qu'il n'existe pas de documents pertinents et qu'ils ne puissent pas être trouvés.

    Les recherches de brevets peuvent ne pas aboutir pour différentes raisons :

    • le chercheur de brevets n'a pas forcément utilisé la combinaison optimale de mots-clés, peut-être par manque d'expérience ;
    • des champs donnés, tels que la classification, font défaut dans certains enregistrements de brevets. Cela peut arriver par exemple dans les bases de données couvrant des collections qui n'ont pas été classées.
  6. La mise à profit de l'Internet

    Il s'avère parfois utile de faire des recherches aussi bien sur l'Internet que dans les bases de données brevets. Les brevets ou les inventeurs apparaissent souvent sur des sites qui fournissent un complément d'informations permettant d'effectuer des recherches supplémentaires dans les bases de données.

  7. Le choix des bons outils

    Les outils gratuits de recherche de brevets ne sont pas nécessairement plus économiques que les bases de données payantes si l'on tient compte des frais de main-d'œuvre. Le temps, c'est de l'argent ! Les services commerciaux offrent une valeur ajoutée en termes de rapidité, d'indexation, de mise en valeur du texte, de formatage et d'affichage des résultats.
    Il faut toujours garder à l'esprit les limitations des produits gratuits. Ainsi, certains champs ne sont pas toujours disponibles dans Espacenet alors qu'ils sont présents dans les bases de données commerciales.

Quick Navigation