Patent translate service - FAQ

Questions

Réponses

Qu'est-ce que Patent Translate ?

Patent Translate est un service de traduction automatique spécialement conçu pour traiter le vocabulaire et la grammaire spécifiques aux brevets. Il est disponible dans Espacenet ainsi que dans le serveur de publication européen.

Il utilise une approche statistique, comparant phrase par phrase le document source à des millions de documents brevets traduits par des traducteurs humains. La traduction finale profite de cette "analyse préalable" réalisée par le moteur de traduction.

Espacenet

Serveur de publication européen


Comment a-t-il été optimisé pour les brevets ?

En coopération avec les offices nationaux de brevets de ses Etats membres et les autres offices partenaires, l'OEB a fourni à Google des millions de documents brevets officiels traduits par des traducteurs humains. Ces textes ont été utilisés pour apprendre au moteur de traduction à traiter les aspects plus techniques ainsi que le style et le format spécifiques aux documents brevets. Chaque année, les millions de documents brevets qui sont ajoutés aux bases de données de l’OEB, sont également pris en compte afin d’améliorer de façon continue les performances du moteur de traduction.


Quelles sont les langues disponibles ?

Patent Translate est maintenant finalisé un an plus tôt que prévu. Le service permet la traduction en un clic de documents brevets dans les 28 langues officielles des 38 états membres de l’OEB, ainsi que le chinois, le japonais, le coréen et le russe. Depuis le lancement du service en Février 2012, le service a été progressivement étendu à un nombre croissant de langues. La finalisation du service était prévue à l’origine pour fin 2014. Voici un bref retour sur les principales étapes de ce développement :

  • Février 2012: lancement de Patent Translate avec la traduction entre l'anglais et le français, l'allemand, l'espagnol, l'italien, le portugais et le suédois, couvrant ainsi environ 90% de tous les brevets délivrés en Europe.
  • Octobre 2012: lancement des traductions entre l'anglais, le danois, le finnois, le grec, le hongrois, le néerlandais, le norvégien et le polonais.
  • Décembre 2012: lancement de la traduction entre l'anglais et le chinois.
  • Juin 2013: lancement de la traduction entre l'anglais et le japonais ainsi que le bulgare, l'islandais, le roumain, le slovaque, le slovène et le tchèque.
  • Septembre 2013: lancement de la traduction entre l'anglais et le russe
  • Décembre 2013 : le service est finalisé avec le lancement de la traduction entre l’anglais, le coréen et les huit langues restantes (l’albanais, le croate, l’estonien, le macédonien, le letton, le lituanien, le serbe et le turque). S’ajoute également le lancement de la traduction depuis et vers le français et l’allemand pour vingt-sept langues : l’albanais, le bulgare, le croate, l’estonien, le finnois, le hongrois, l’islandais, le letton, le lithuanien, le macédonien, le polonais, le roumain, le serbe, le slovaque, le slovène, le tchèque et le turque.

À quoi peut-il servir ?

La traduction automatique devrait vous fournir un aperçu de n'importe quel brevet ou document relatif aux brevets et vous aider à déterminer sa pertinence. Sur base de cette traduction automatique, vous pourrez décider s'il est nécessaire d'investir dans une traduction réalisée par un professionnel.

Il convient de noter que les traductions effectuées par le moteur de traduction ne peuvent être juridiquement contraignantes.


Qui peut voir les informations relatives aux demandes de traduction ?

Nous savons que la confidentialité est cruciale pour les utilisateurs des informations fournies par l'OEB. Notre accord avec Google garantit donc que personne n'a accès aux informations concernant vos recherches ou traductions.


Quel avenir pour Patent Translate ?

Patent Translate est maintenant finalisé un an plus tôt que prévu. Le service permet la traduction en un clic de documents brevets dans les 28 langues officielles des 38 états membres de l’OEB, ainsi que le chinois, le japonais, le coréen et le russe. L’année 2014 sera utilisée pour améliorer la qualité du service.

Chaque année, des millions de documents viennent s'ajouter aux bases de données de l'OEB. Ces nouveaux documents seront aussi introduits dans le système, améliorant ainsi continuellement le moteur de traduction.


Quick Navigation