Bernhard Luginbühl

Bernhard Luginbühl - Blauer Ritter, 1976Blauer Ritter, 1976
Bois, moteur
336 x 600 x 320 cm
(c) Bernhard Luginbühl

La sculpture bleue se dresse de toute sa hauteur. Il n’a pourtant rien de menaçant, ce Chevalier bleu qui veille sur les visiteurs de la zone des salles de réunion de l’OEB. L'artiste suisse Bernhard Luginbühl (*1929 Berne, CH, †2011 Langnau im Emmental, CH) réalise des sculptures monumentales composées d’objets trouvés récupérés dans des décharges. Principal représentant, avec son proche ami Jean Tinguely (*1925 Fribourg, CH, †1991 Berne, CH), de l’art cinétique, connu pour ses grandes sculptures mobiles, Luginbühl puise dans les rebuts de la production industrielle. Adepte de l’art objectal, il trouve à ceux-ci une esthétique particulière, qu’il met en valeur en les recontextualisant dans une œuvre d’art. Ce sont les objets trouvés et leur forme qui importent, et l’artiste, en créant son œuvre, se garde bien de les modifier. Il se livre à un simple assemblage. Les éléments en bleu qui composent le Blaue Ritter sont d’anciens moules utilisés pour couler des pièces mécaniques. Ils servaient à fabriquer des pièces métalliques précises au millimètre près. Remplacés dans les années 70 par des moules en matériaux composites, ils étaient devenus obsolètes. En trouvant dans ces pièces de précision mises au rebut, dues à d’anonymes ouvriers en menuiserie industrielle, la matière première pour sa sculpture, Luginbühl fait revivre un moment de notre passé industriel.

Bernhard Luginbühl - Blauer Ritter, 1976Blauer Ritter, 1976
Bois, moteur
336 x 600 x 320 cm



Quick Navigation