https://www.epo.org/fr/node/gary-lang

Gary Lang

Dividing Time (profiles #1), 2006
Installation vidéo monocanal
variable

La peinture de Gary Lang (*1950 Los Angeles, USA) se caractérise par la vivacité de ses couleurs. L’expressivité des couleurs pures est rehaussée par des compositions rigoureuses. Ainsi naissent des univers de couleurs uniques qui enveloppent le spectateur. C’est un effet auquel Lang parvient dans ses tableaux monumentaux grâce à la technique du all over, qui ignore les limites de la toile. Inventée par Jackson Pollock (*1912 Cody, Wyoming, USA; †1956 Springs-East Hampton, New York, USA), le premier, dans ses Drip Paintings, à peindre en ignorant les limites de la toile, cette technique produit l’illusion que le tableau se prolonge au-delà de ses limites. A l’instar de la peinture color field, ses univers de couleurs obéissent à une subdivision méticuleuse de la toile en surfaces déterminées. Le processus mis en œuvre par Lang pour transférer sur la toile, selon un schéma rigoureux, cette articulation en petites surfaces est d’ordre quasi conceptuel. Lang travaille volontiers par séries qui lui permettent de produire des variations sur un motif donné. L’installation vidéo, unique dans l’œuvre de l’artiste, propose une version numérique, d’une durée de 13 minutes, de la genèse d’un univers de couleurs sur la base d’un motif fait de rectangles et de carrés. Elle documente un concept qui permet au spectateur, plongé dans un état quasi méditatif, de suivre la genèse de l’univers coloré appelé à l’envelopper.

 © Gary Lang; photo: EPO