https://www.epo.org/fr/node/dynamiser-les-start-ups-grace-la-propriete-intellectuelle-lobservatoire-des

Dynamiser les start-ups grâce à la propriété intellectuelle : l'Observatoire des brevets et des technologies de l'OEB organise son événement inaugural

Image
Blue background, lines going through space forming a tube

L'Observatoire des brevets et des technologies de l'OEB a organisé son événement inaugural en ligne le 17 octobre 2023. Quelque 2 400 personnes se sont connectées pour assister à cet événement intitulé : "Dynamiser les start-ups grâce à la propriété intellectuelle". Lors de cet événement, l'Office européen des brevets (OEB) a dévoilé son outil Deep Tech Finder et a présenté les résultats d'une étude conjointe sur le financement des start-ups. Il a également tenu une table ronde sur l'utilisation des brevets et a répondu aux questions des participants dans ce domaine, avant de parler des activités à venir de l'Observatoire.  

Dans son message d'accueil, António Campinos, Président de l'OEB, a souligné l'importance d'un système de brevets accessible : "La célébration des 50 ans de la signature de la Convention sur le brevet européen marque 50 ans de progrès et nous rappelle que notre système de brevets a besoin de diversité, de collaboration et d'inclusivité pour se développer. Nous devons ouvrir grandes les portes aux start-ups et inventeurs individuels." Insistant sur le rôle de l'Observatoire, le Président a noté que son but était de "renforcer son action et participer à une meilleure compréhension de l'avenir des brevets et de la technologie, en collaboration avec les acteurs privés et publics." 

Yann Ménière, économiste en chef pour l'OEB, et Nathan Wajsmann, économiste en chef pour l'Office de l'Union européenne pour la propriété intellectuelle (EUIPO), ont évoqué les principaux résultats d'une étude conjointe entre l'OEB et l'EUIPO sur le financement des start-ups. Cette étude montre que les start-ups européennes déposant des demandes de brevets et/ou de marques au cours de leur phase d'amorçage ou de croissance initiale ont jusqu'à 10,2 fois plus de chances d'obtenir un financement.  

L'OEB a également dévoilé Deep Tech Finder, son nouvel outil gratuit qui combine les informations économiques avec les données en matière de brevet pour aider les investisseurs à détecter et à évaluer les start-ups européennes qui déposent des demandes de brevets européens et mettent sur le marché des inventions révolutionnaires dans des domaines technologiques essentiels.  

La table ronde et le temps dédié aux questions ont réuni Michiel Scheffer (Président du Conseil d'administration du Conseil européen de l'innovation), Eoghan Hickey, (Partenaire Transactions pour Jolt Capital), Rhona Togher (PDG et co-fondatrice de LIOS), Jürgen Stampfl (co-fondateur de Cubicure), Yann Ménière. et Stéphane Barbot-Maire (responsable des contenus pour VIVA Technology), dans le rôle de modérateur. La table ronde s'est intéressée au financement des start-ups et aux points de vue des investisseurs, abordant l'importance d'une stratégie pour aider les entreprises à tirer profit de leurs brevets, les erreurs souvent commises pour les nouvelles start-ups et l'utilisation de la PI comme d'un atout. 

​​Plus tôt dans l'année, l'OEB et le Conseil européen de l'innovation (CEI) ont signé une lettre d'intention pour renforcer leurs liens opérationnels et faire progresser l'innovation et l'entrepreneuriat partout en Europe. Suite à l'événement organisé par l'Observatoire, l'OEB et le CEI se sont de nouveau rencontrés pour faire le point sur les dernières évolutions. Des délégués ont discuté de leur coopération jusqu'à ce jour et ont étudié des façons de renforcer les domaines clés identifiés précédemment.  Ils se sont notamment échangé des informations relatives à la compétitivité en Europe (analyse et cartographie des tendances en matière de brevets), à la formation et à l'éducation du personnel du CEI et ont vu comment aider le CEI à identifier des projets à fort potentiel.   

Lors du discours de clôture de l'événement, Gilles Requena, Chief Officer Recherche et politiques en matière de brevets pour l'OEB, a insisté sur le potentiel inexploité par les start-ups et investisseurs en Europe qui, pour nombre d'entre eux, ne connaissent toujours pas les avantages de la PI. Il a souligné l'importance de la coopération pour faire évoluer les choses : "Nous partageons cette responsabilité : personne ne peut surmonter ces énormes défis tout seul... l'union fait la force.   

L'OEB a annoncé que par la suite, l'Observatoire se concentrera sur l'innovation en matière de captage de carbone (en décembre) et sur les technologies permettant de lutter contre le cancer (en février 2024).