Des technologies pour lutter contre le cancer

Alors que la science médicale réduit la mortalité due à de nombreuses autres maladies, l'incidence du cancer devrait augmenter rapidement en raison du vieillissement des populations, de modes de vie à risque et de conditions environnementales défavorables.

Selon le rapport de l'UE intitulé Conquering Cancer: Mission possible ("Vaincre le cancer : mission possible") (2020) quelque 2,6 millions de personnes reçoivent un diagnostic de cancer chaque année dans l'UE, et 1,2 million en meurent. L'Europe représente moins de 10 % de la population mondiale, mais un quart des diagnostics de cancer dans le monde (22,8 % en 2020 selon l'Observatoire mondial du cancer de l'Organisation mondiale de la Santé).

Alors que la science médicale réduit la mortalité due à de nombreuses autres maladies, l'incidence du cancer devrait augmenter rapidement en raison du vieillissement des populations, de modes de vie à risque et de conditions environnementales défavorables. Sans une action résolue, le nombre de cas de cancer en Europe devrait augmenter de 24 % d'ici à 2035, ce qui en ferait la première cause de mortalité dans l'UE. L'innovation dans les technologies de lutte contre le cancer est essentielle pour relever ce défi.

La réussite mondiale dans ce domaine dépend de l'accès aux bonnes compétences et aux informations techniques contenues dans les brevets, qui décrivent les avancées les plus récentes et peuvent aider les scientifiques et chercheurs à trouver des solutions inventives. Ces innovateurs sont ceux qui ont le plus à gagner de l'information brevets, mais ils ne savent souvent pas comment utiliser les bases de données de brevets de l'OEB. C'est pourquoi les examinateurs de l'OEB, hautement qualifiés dans la mise en œuvre de stratégies de recherche complexes, ont mis leurs connaissances spécialisées à votre service, en rédigeant des énoncés de recherche précis qui peuvent être exécutés dans Espacenet avec peu ou pas d'expérience antérieure.

"Cancer" est un terme générique qui regroupe plus de 200 maladies. Ces maladies ont en commun la croissance et la propagation incontrôlées de cellules corporelles anormales, affectant les tissus et les organes. Cette plateforme présente donc plus de 130 ensembles de données répartis sur quatre grands thèmes.

Ces requêtes de recherche découlent de la synergie d'analystes et d'examinateurs de brevets experts de l'OEB et des offices nationaux des brevets d'Autriche, de Bulgarie, du Danemark, de France, de Grèce, d'Italie, de Norvège, de Suède, de Suisse et de Turquie qui ont rejoint forces pour soutenir les scientifiques et les innovateurs dans leurs efforts.

Objectifs de développement durable des Nations Unies

Cette plateforme contribue à l'objectif de développement durable (ODD) 3 des Nations Unies 

UN SDG 3

 

Donner les moyens de vivre une vie saine et promouvoir le bien-être de tous à tous les âges.

L'objectif de cet ODD pour les maladies non transmissibles pour 2030 est de "réduire d'un tiers, par la prévention et le traitement, le taux de mortalité prématurée et promouvoir la santé mentale et le bien-être".