4.2.
Force probante appréciée au cas par cas 

Conformément au principe de la libre appréciation des preuves, il convient d'apprécier chacun des éléments de preuve à leur juste valeur et en fonction de leur force probante. Ainsi que la Grande Chambre de recours l'a souligné dans les décisions G 3/97 (JO 1999, 245, point 5 des motifs) et G 4/97 (JO 1999, 270, point 5 des motifs), "il serait contraire à ce principe (de la libre appréciation des preuves) d'établir des règles déterminées en matière de preuve qui définiraient la force probante à attacher ou non à certains moyens de preuve" (rappelé dans la décision G 1/12, JO 2014, A114).

Les exemples jurisprudentiels ci-après montrent comment les chambres de recours ont apprécié différents moyens de preuve au regard des circonstances propres à chaque affaire.

Quick Navigation