Contact

Office européen des brevets

european-inventor@epo.org
Tel: +49 (0)89 2399 1830

Autres inventeurs nominés dans cette catégorie

Ursula Keller (CH) Ursula Keller (CH)
Lasers à impulsion ultra-rapides

Henrik Stiesdal (DK) Henrik Stiesdal (DK)
Éolienne en mer

 

Jacques Lewiner (France)

Finaliste du Prix de l’inventeur européen 2018

Jacques Lewiner (France)

Catégorie : Œuvre d'une vie

Secteurs : capteurs, télécommunications, sécurité domestique, etc.

Sociétés : Finsecur S.A. (France) et nombreuses autres sociétés

Brevets : EP0034077, EP0236223, EP0169150 et autres

Inventions : capteurs optiques, détecteur de fumée de chambre d’ionisation, dispositifs de verrouillage codé, etc.

Peu de personnes sont aussi prolifiques que l’inventeur, physicien et entrepreneur français Jacques Lewiner. Pendant sa carrière de chercheur, qui s’étend sur plus de quarante ans, il a signé plus de 500 demandes de brevet dans le monde entier et il détient 68 brevets européens.

lewiner-side-visualSeuls quelques inventeurs peuvent égaler le niveau de Jacques Lewiner en matière d'innovation. Ils sont encore moins nombreux à avoir une activité aussi diversifiée : avec des inventions dans les domaines de l'électronique, des capteurs médicaux, de la sécurité et des télécommunications, les domaines d'intérêt de Lewiner sont aussi variés que ses inventions sont nombreuses.

Le dénominateur commun réside dans la transformation d'une science et d'une technologie de pointe, qui relient souvent plusieurs domaines différents, en solutions pratiques aux problèmes quotidiens. Ayant œuvré pendant toute sa vie pour combler le fossé entre science et industrie, Lewiner aide également ses confrères chercheurs et étudiants à transformer leurs découvertes en applications pour le monde réel.

Fervent partisan de la protection de la propriété intellectuelle, cet homme de 74 ans a réussi à réaliser, à partir de certains de ses brevets, des produits qui ont été couronnés de succès. En 2000, il a créé une société spécialisée dans la détection des incendies, Finsecur, pour commercialiser ses détecteurs de fumée de conception novatrice, société dont le chiffre d'affaires annuel a atteint 34 million d'euros.

Bénéfices pour la société

Les inventions de Jacques Lewiner ont amélioré la sécurité de millions de personnes dans le monde. En 1977, il a breveté un drap de lit qui déclenche une alarme en cas de variations dans les fonctions vitales telles que la respiration ou les battements du cœur. Ce drap est idéal pour surveiller les personnes souffrant d'apnée du sommeil ou les nouveaux-nés, et, contrairement aux précédentes inventions comme les capteurs sous forme de patchs, il permet une totale liberté de mouvement.

Lewiner a conçu un système de codage basé sur un algorithme, l'une des premières technologies à rendre possible la conception de serrures à carte magnétique. Un brevet européen a été délivré en 1989 pour ce système, qui, selon les dires de Lewiner lui-même, a été utilisé depuis pour sécuriser des centaines de milliers de chambres d'hôtel.

En 1991, l'inventeur en série a fait breveter un perfectionnement du détecteur de fumée ionique dans le but de limiter les déclenchements intempestifs, un véritable problème à l'époque, dans la mesure où une soudaine rafale de vent pouvait déclencher l'alarme. Les détecteurs ont depuis lors été installés dans des maisons aux quatre coins du monde.

Avantages économiques

Le détecteur de fumée ionique de Lewiner est devenu une pierre angulaire de la propriété intellectuelle de la société spécialisée dans la détection de la fumée, Finsecur S.A., que Lewiner a cofondée en 1999. Depuis, Finsecur a élargi son portefeuille avec le dépôt de plus de 120 brevets. La société affiche aujourd'hui un chiffre d'affaires de 34 millions d'euros et compte 168 employés.

De nombreux projets de Lewiner ont impliqué une collaboration entre des domaines techniques et scientifiques, et plusieurs des startups de Lewiner ont été lancées en coopération avec d'anciens étudiants de l'ESPCI Paris. L'une des principales, Inventel, a été créée avec l'un d'entre eux, Éric Carreel. L'entreprise a été rachetée en 2005 par la société française de communication et de divertissement Thomson SA (aujourd'hui Technicolor SA) pour 146 millions d'euros.

Un exemple plus récent est Sculpteo, une société spécialisée dans l'impression 3D créée par Lewiner, Éric Carreel et Clément Moreau. Selon les derniers chiffres de 2017, Sculpteo compte 55 employés et a réalisé des investissements à hauteur de 9 millions d'euros. La société intervient dans le domaine de l'impression 3D, un marché dont la valeur, estimée à environ 5,3 milliards d'euros en 2017, devrait atteindre 26,5 milliards d'euros en 2023.

  • Jacques Lewiner

    Jacques Lewiner

  • Jacques Lewiner

    Jacques Lewiner

  • Jacques Lewiner
  • Jacques Lewiner

    Jacques Lewiner

  • Jacques Lewiner

    Jacques Lewiner

  • Jacques Lewiner

    Jacques Lewiner

  • Jacques Lewiner

Comment ça marche ?

Le drap composite de Lewiner pour la surveillance des fonctions vitales pendant la nuit convertit les fonctions biologiques telles que la respiration ou les battements du cœur en un signal électromécanique. Dans la mesure où la respiration et les battements du cœur sont cycliques, un changement dans ce cycle provoquera un changement dans le cycle électromécanique du drap, déclenchant une alarme.

L'innovation de Lewiner concernant les serrures activées par carte magnétique était relativement simple, mais très efficace. Normalement, une serrure codée utilise un code pour autoriser l'accès, mais Lewiner a élaboré un algorithme mathématique qui utilise deux codes. Lorsque le premier code est utilisé, un second code est généré automatiquement. Lorsque le second code est utilisé, il devient le code principal et en génère un nouveau, et ainsi de suite.

Le perfectionnement des alarmes incendie par Lewiner était lui aussi simple et efficace. Dans les précédents modèles, des particules d'air ionisées dans une chambre spéciale à l'intérieur du détecteur formaient un courant électrique. Lorsque des particules de fumée bloquaient le courant, l'alarme se déclenchait. Mais un courant d'air ou une rafale de vent pouvaient déplacer les particules d'air et déclencher également l'alarme. Lewiner inclut une chambre d'ionisation supplémentaire au détecteur afin de compenser les courants d'air inoffensifs de manière à empêcher l'alarme de se déclencher inopinément.

L’inventeur

Jacques Lewiner est né à Vic-sur-Cère (France) en 1943. Enfant, il réalisait déjà diverses expériences dans le jardin familial dans le but de concevoir un système d'alarme qui lui permettrait d'être averti des intrusions potentielles.

Après avoir obtenu un doctorat en physique à l'Université de Paris, il enseigna à l'Université catholique d'Amérique, à Washington D.C., se spécialisant dans l'étude des propriétés électriques des matières solides. Après avoir rejoint le Centre national de la recherche scientifique (CNRS) à Paris en 1968, il déposa son premier brevet en 1970.

En 1973, Lewiner fut nommé professeur en charge de la chaire d'électromagnétisme à la prestigieuse École supérieure de physique et de chimie industrielles de la ville de Paris (ESPCI Paris), qu'il codirigea plus tard avec le lauréat du prix Nobel Georges Charpak.

Il a reçu, entre autres distinctions, le prix spécial Marius Lavet (2017), ainsi que les titres de docteur honoris causa à l'Institut Technion (2016) et de chevalier de l'ordre national de la Légion d'honneur (2002). La retraite n'est pas à l'ordre du jour, car il est actuellement directeur scientifique honoraire de l'ESPCI Paris et Doyen de l'Innovation et de l'Entrepreneuriat à l'Université PSL (Paris Sciences & Lettres).

Le saviez-vous ?

Les « inventeurs en série » comme Jacques Lewiner sont rares, mais parmi les gagnants et les finalistes du Prix de l'inventeur européen, ils sont quelques-uns à avoir eu une productivité prolifique équivalente. Connu comme « l'homme aux mille brevets », l'inventeur allemand Artur Fischer (prix en 2014 dans la catégorie « Ensemble de la carrière ») est surtout célèbre pour l'invention de la cheville à expansion et des jeux de construction Fischertechnik.

En 2016, l'ingénieur néerlandais Anton Van Zanten a reçu le prix en 2014 dans la catégorie « Ensemble de la carrière » pour son système de freinage antiblocage, l'un des 180 brevets qui lui ont été délivrés, dont 36 concernant la sécurité automobile.

La liste inclut également l'inventeur suisse Elmar Mock (finaliste en 2017 dans la catégorie « Œuvre d’une vie »), qui inventa le soudage par ultrasons (employé dans les montres Swatch), puis fonda Creaholic, un incubateur d'inventions qui a remporté un franc succès.

Enfin, le fameux inventeur français Raoul Parienti (finaliste en 2009 dans la catégorie « Ensemble de la carrière ») : connu pour son assistant personnel de lecture « Top Braille », il détient de nombreux brevets pour des appareils ménagers, des systèmes de paiement électronique et des solutions GPS.

Quick Navigation