Mes signets

Mes événements

  • Start
    Location
    End
    Language
Actualité

Forte accélération de l’innovation mondiale dans les objets connectés intelligents, selon de nouvelles données sur les brevets

4IR Study

Une étude publiée aujourd'hui par l'Office européen des brevets (OEB) montre que l'innovation dans les technologies de la quatrième révolution industrielle (4RI) s'est considérablement accélérée dans le monde entier au cours de la dernière décennie. Entre 2010 et 2018, les demandes de brevet au niveau mondial pour ces technologies, qui concernent les objets connectés intelligents et englobent l'Internet des objets, les big data, la 5G et l'intelligence artificielle (IA), ont augmenté à un taux annuel moyen de près de 20 %, soit près de cinq fois plus vite que la moyenne de tous les domaines technologiques.

Intitulée « Brevets et quatrième révolution industrielle : les évolutions technologiques mondiales à l'origine de l'économie des données » l'étude examine toutes les familles de brevets internationales (FBI) dans le monde relatives aux technologies 4RI entre 2000 et 2018. Chacune d'entre elles représente une invention de grande valeur pour laquelle des demandes de brevet ont été déposées auprès d'au moins deux offices de brevets dans le monde. L'étude révèle que près de 40 000 nouvelles FBI ont été déposées pour ces technologies rien qu'en 2018. Cela signifie qu'elles représentaient plus de 10 % de l'ensemble de l'activité brevets dans le monde cette année-là.

« Des constellations de dispositifs intelligents et connectés, un internet sans fil plus rapide, les big data et l'IA transforment l'économie mondiale et ont un impact profond dans de nombreux secteurs, de l'industrie aux soins de santé en passant par les transports », a déclaré le président de l'OEB, António Campinos. « Ce que nous observons n'est pas seulement une accélération du développement des technologies de l'information et de la communication, mais c'est aussi un changement majeur vers une économie entièrement basée sur les données. Si l'Europe ne connaît pas une croissance aussi rapide que d'autres régions, notre force réside dans la diversité de notre écosystème de l'innovation, dans les bonnes performances de certains petits pays  avec leurs niveaux élevés de spécialisation, et dans certains pôles d'innovation régionaux ».

Croisscance mondiale des FBI

En ce qui concerne les domaines technologiques, l'étude constate que l'innovation a connu un essor particulier dans les domaines de la connectivité et de la gestion des données. Avec près de 14 000 FBI en 2018, et une croissance annuelle de 26,7 % depuis 2010, la connectivité, qui comprend les protocoles ainsi que la communication à courte et longue distance, est le plus vaste de tous les domaines technologiques annalysés. Cette progression impressionnante est largement due au développement de la 5G, qui favorisera le déploiement massif des technologies 4RI. La gestion des données, qui englobe toutes les technologies visant à exploiter les données, depuis leur création, leur traitement et leur analyse jusqu'à la formulation et l'exécution d'une instruction au niveau des objets connectés (feedback), a enregistré une croissance annuelle moyenne de 22,5 % depuis 2010, et comptait en 2018 plus de 11 000 FBI.

Un vaste éventail de domaines d'application ont également été impactés par l'innovation liée à la 4RI, allant des biens de consommation aux services, en passant par les véhicules, les soins de santé et l'industrie. Le plus grand domaine d'application, les biens de consommation intelligents (par exemple les vêtements, les loisirs, les jouets, les textiles), a généré plus de 10 000 FBI rien qu'en 2018 (voir Figure : Croissance mondiale des FBI dans les domaines d'application, 2000-2018).

Les Etats-Unis en tête, l'Europe en croissance mais en perte de vitesse

En ce qui concerne l'origine géographique de l'innovation liée à la 4RI, l'étude confirme les Etats-Unis comme leader mondial, réprésentant environ un tiers de toutes les inventions entre 2000 et 2018, contre environ un cinquième pour l'Europe et le Japon. Les Etats-Unis ont même renforcé leur avance en matière de demandes de brevet dans le monde depuis 2010, avec une croissance annuelle moyenne de 18,5 % , ce qui est plus rapide que l'Europe et le Japon (taux de croissance annuel moyen de 15,5 % et 15,8 % respectivement sur la même période). Partant de niveaux très bas à la fin des années 2000, l'activité d'innovation de la Chine et de la Corée du Sud a augmenté à un rythme très elevé (affichant une croissance annuelle moyenne de 39,3 % et 25,2 % respectivement, de 2010 à 2018).

Croissance mondiale des FBI relatives

L'émergence rapide de la Chine et de la Corée du Sud, ainsi que le fort développement des demandes de brevet provenant d'autres régions ont fait perdre du terrain à l'Europe par rapport aux autres centres mondiaux d'innovations liées à la 4RI.

En Europe, l'Allemagne a produit à elle seule 29 % de tous les brevets relatifs à la 4RI générés par des entreprises et des inventeurs européens entre 2000 et 2018, soit plus du double de la contribution du Royaume-Uni (14,3 %) et de la France (12,5 %). Toutefois, la croissance moyenne de l'innovation liée à la 4RI dans ces trois pays au cours de la dernière decennie a été bien inférieure à la moyenne mondiale (de 19,7 %). En revanche, les pays européens qui ont connu la croissance la plus rapide sont la Suède (+22,6 %) et la Suisse (+19,6 %), qui ont enregistré de 2010 à 2018 des augmentations des FBI égales, voire supérieures, à la moyenne mondiale. Plusieurs petites écononomies européennes, notamment la Suède (10,1 % de l'ensemble des FBI européens depuis 2000), les Pays-Bas (7,7 %), la Finlande (6,9 %) et la Suisse (3,5 %), contribuent de manière significative à l'innovation liée à la 4RI en Europe. En outre, la Finlande et la Suède sont les champions européens en matière de FBI par million d'habitants (651 et 524 respectivement sur la période 2000-2018), ce qui est comparable à la Corée du Sud (525).

Le classement des principaux demandeurs illustre la montée en puissance des entreprises asiatiques

Les dix premiers demandeurs pour la période 2010-2018 représentaient près d'un quart de l'ensemble des FBI pour les technologies 4IR. Le classement est mené par les sociétés sud-coréennes Samsung et LG, et comprend également quatre sociétés américaines, deux sociétés européennes, une japonaise et une chinoise. La comparaison avec le classement pour la période 2000-2009 montre que les premiers demandeurs européens et japonais ont perdu du terrain par rapport à leurs homologues américains, sud-coréens et chinois depuis 2010.

Comparaison des 10 principaux demandeurs

4IR innovation concentrated in regional clusters

The patent data in the study also shows that innovation is concentrated in certain regional clusters of innovation around the world, typically in large urban agglomerations with an ecosystem of high-performing R&D institutions around leading companies. The top 20 4IR clusters constitute the main sources of 4IR innovation in their countries and are jointly responsible for well over half (56.3%) of all IPFs in the period 2010-2018. The regional ranking is topped by 13 Asian and US clusters, followed by seven clusters located in Europe and the Middle East, all with different leading companies and 4IR specialisation profiles (see Figure: Top global 4IR clusters in Europe and the Middle East).

The two main 4IR clusters (Seoul and Tokyo) each account for nearly 10% of IPFs worldwide, and the third one, San José (Silicon Valley), for another 6.8%. All US, South Korean and Chinese clusters in the top 10 grew strongly between 2010 and 2018, with the region of Beijing achieving the highest increase (at 30% per year). By contrast, top clusters in Europe and Japan have experienced lower average annual growth. In comparison with the very large global clusters observed elsewhere, innovation activities in Europe also appear to be distributed between smaller regional clusters.

20 premiers poles mondiaux

Pour plus d'informations

Partager l’information ...