Margarita Salas, pionnière de la génétique et de la biologie moléculaire

le 8 novembre 2019

C'est avec une profonde tristesse que le management et le personnel de l'Office européen des brevets (OEB) ont appris le décès de la scientifique espagnole Margarita Salas. Nous tenons à adresser nos plus sincères condoléances à ses proches.

Margarita Salas

Margarita Salas a joué un rôle pionnier dans le domaine des tests ADN. Elle a inventé un moyen plus rapide, plus simple et plus fiable de reproduire des traces d'ADN en quantités suffisamment importantes pour procéder à des examens génomiques complets. Son invention est aujourd'hui largement utilisée dans les domaines de l'oncologie, de la médecine légale et de l'archéologie. Margarita Salas a également été à l'origine d'autres découvertes déterminantes qui ont rendu les tests ADN rapides et fiables, permettant leur utilisation dans un grand nombre d'applications et révolutionnant par là même le secteur de l'amplification de l'ADN.

L'OEB a salué les travaux novateurs de Margarita Salas en lui décernant deux récompenses lors de la cérémonie du Prix de l'inventeur européen de cette année, qui s'est déroulée en juin à Vienne. Plébiscitée par le public et par le jury international indépendant, l'inventrice s'était imposée comme lauréate dans les catégories "Prix du public" et "Œuvre d'une vie".

Tout au long de ses cinquante années de carrière, Margarita Salas a milité pour la place des femmes dans les sciences et l'investissement dans la recherche fondamentale, et contribué à l'émergence de la génétique moléculaire en Espagne, ouvrant la voie à de nouvelles avancées dans ce domaine. Elle a été la première femme à occuper un poste de professeur dans son département, ainsi que la première femme à présider l'Instituto de España, l'institution qui regroupe les huit Académies royales espagnoles.

Informations complémentaires

Quick Navigation