Contact

european-inventor@epo.org

Tel: +49 (0)89 2399 1830

Fax: +49 (0)89 2399 1835

Votre inventeur favori n'a pas encore été primé ?

Nominate your favorite inventor
  • Nominez un inventeur pour le Prix de l'inventeur européen 2015
 

Des idées en béton et acier

Lauréate du prix d'inventeur européen 2011 dans la categorie industrie

Lambrechts acceptance speech (JPG)

L’invention d’Ann Lambrechts (Belgique) consistant à mélanger des éléments en fil d’acier au béton n’a pas seulement amélioré la stabilité des constructions dans lesquelles ils sont utilisés mais a aussi réduit les coûts de construction et ouvert des possibilités architecturales entièrement nouvelles.

Inventrice : Ann Lambrechts, Belgique

Invention : Elément en fil d'acier pour améliorer la résistance et la stabilité du béton armé

Secteur : Construction

Société : N.V. Bekaert S.A.

Informations de base 


Portrait en images

Lambrechts intro preview (JPG)

A l'heure actuelle, l'industrie de la construction est marquée de plus en plus par une architecture innovante et révolutionnaire. Au cours des dernières décennies, de gros progrès ont été faits en matière de design et de nouveaux défis concernant l'utilité et la rentabilité des matériaux de construction sont apparus.

La résistance du béton était un de ces défis. La résistance du béton à la rupture garantit la stabilité d'un bâtiment. Traditionnellement, des barres d'armature sont utilisées pour améliorer la résistance du béton.

Ann Lambrechts

Malheureusement, les solutions d'armature existantes sont coûteuses et leur forme encombrante limite les possibilités architecturales dans les projets de construction. Les armatures sont souvent conçues sous forme de grilles ou de cages ne pouvant être utilisées que dans des constructions de style plus traditionnel. Les idées de design innovantes, plus récentes, dépassent les possibilités pratiques des armatures qui limitent l'innovation. Mais, tout ceci a changé avec l'invention d'un élément en fil d'acier par Ann Lambrechts en 2000.

L'élément en fil d'acier de Lambrechts a ouvert une multitude de nouvelles possibilités architecturales en améliorant la résistance à la flexion des constructions en béton armé. Son invention augmente de 32 % la résistance du béton à la tension et à la flexion et permet ainsi la réalisation d'autres projets de construction entièrement nouveaux.

En dehors des facteurs de coûts, le design révolutionnaire de l'élément en fil d'acier augmente considérablement la résistance globale du béton. Le fil d'acier dispose d'extrémités aplaties, en forme de crochet, qui lui permettent un meilleur ancrage dans le béton, assurant une plus grande stabilité de la construction.

De plus, la solution inventée par Lambrechts est plus rentable que les solutions précédentes. Celles-ci ont occasionné une envolée des coûts car elles exigeaient d'ajouter de très grandes quantités d'armatures au béton. L'élément en fil d'acier de Lambrechts, mesurant seulement 55 mm de long, est mélangé au béton humide dans une proportion moindre de 20 à 50 kg de fibres d'acier par mètre cube de béton. Le nombre de fibres d'acier nécessaire est moins important, sans compromettre pour autant la stabilité.

Notons que les éléments en fil d'acier de Lambrechts ont été utilisés dans la construction du siège de la télévision d'Etat chinoise (CCTV) à Pékin. Le bâtiment a la forme d'une boucle continue comportant plusieurs sections horizontales et verticales. Ce style d'architecture visionnaire n'était possible que grâce aux fils d'acier de Lambrechts qui améliorent la résistance à la tension.

Les éléments en fil d'acier sont utilisés couramment dans des projets de constructions très divers. Ainsi, l'invention de Lambrechts se retrouve dans des immeubles d'habitation, des sols industriels, des tunnels, des bâtiments publics et d'entreprise. Chaque année, des éléments en fil d'acier Dramix servent au renforcement de plus de 5 millions de m³ de béton.

L'élément en fil d'acier est fabriqué et commercialisé sous le nom Dramix® par la société belge Bekaert. Celle-ci emploie 28 000 personnes dans le monde et réalisait en 2009 un chiffre d'affaires total de 4,5 milliards d'euros.

Entretien

Quick Navigation