Des voitures plus sûres, plus légères et plus propres

Inventeur de l'année 2008 dans la catégorie "industrie"

Les recherches menées dans le but de fabriquer des voitures moins gourmandes en carburant ont abouti, à terme, à des châssis plus légers, réalisés dans des matériaux nouveaux. Passant outre au paradigme cher à l'industrie automobile selon lequel l'acier est le matériau par excellence, l'équipe d'inventeurs du constructeur Audi rassemblés autour de l'ingénieur Norbert Enning a ouvert la voie à l'utilisation de l'aluminium comme matériau de la prochaine génération pour fabriquer des carrosseries non seulement plus légères et plus minces, mais aussi plus sûres.

Pour rendre une voiture moins gourmande en carburant, plusieurs solutions existent : les nouvelles sources d'énergie en sont une, au même titre que les nouveaux systèmes de transmission. Mais fondamentalement, plus une voiture est légère, moins elle consommera. C'est ici qu'entre en scène le châssis en aluminium développé par Enning et son équipe.

L'aluminium existe depuis des décennies, mais les constructeurs d'automobiles l'avaient écarté en faveur de l'acier dans leurs modèles de châssis, partant du principe que "plus c'est lourd, plus c'est solide". Maints concepteurs doutaient que l'aluminium fût suffisamment résistant. Remplacer simplement l'acier par l'aluminium n'était pas envisageable : sans d'importantes modifications de la structure, l'aluminium aurait plié aux points critiques de répartition des contraintes. Pour optimaliser cette répartition, Norbert Enning et son équipe ont dû repenser entièrement la conception du châssis automobile.

En 1993, Audi brevetait le système de châssis d'automobile en aluminium ainsi que les méthodes respectives de fabrication en série. Un an plus tard, le constructeur présentait la première voiture jamais produite en série avec une carrosserie entièrement en aluminium : l'Audi A8. Depuis, ce système de châssis, commercialisé sous le nom de Audi Space Frame (ASF), remporte un franc succès et fait l'objet d'améliorations continues.

Les avantages directs de cette technologie sont, entre autres, la diminution de la consommation, la tenue de route améliorée, la meilleure négociation des virages et la facilité de réparation. Des tests ont prouvé que l'extrême rigidité du châssis procurait, en cas d'accident, une protection supérieure à celle d'un châssis en acier. Pour ce qui est de la durabilité, l'aluminium est le seul métal non sujet à la corrosion sur le marché. Grâce à sa grande malléabilité, l'aluminium offre aussi davantage de liberté pour concevoir des pièces nouvelles et plus performantes.

Depuis qu'Audi a rendu possible la fabrication de carrosseries de voitures en aluminium, d'autres constructeurs se sont jetés dans la brèche.

Watch the film

Screenshot (JPG)

Mode d'emploi

L'invention de Norbert Enning est un châssis autoporteur, dans lequel tous les éléments tels que pièces coulées, profils et panneaux, font partie d'un système de support intégré. Du fait que chaque pièce "en porte une autre", le châssis a une stabilité maximale moyennant un poids minimal. Chaque élément remplit plus d'une fonction, en supportant par exemple d'autres pièces ou en faisant partie de plusieurs transversales. En mettant au point ce système complexe, Enning et son équipe se sont rendu compte que l'approche multitâche diminuait, par rapport aux châssis traditionnels, de plus de 17% le nombre de pièces nécessaires.

En quelques mots

Inventeur(s) :
Norbert Enning, Ulrich Klages, Heinrich Timm, Gundolf Kreis, Alois Feldschmid, Christian Dornberg, Karl Reiter (Allemagne)
Invention :
Carrosserie d'automobile en aluminium
Société :
Audi (Allemagne)

Quick Navigation