Journée internationale des femmes et des filles de science


À quoi sert cette journée ?

Le 11 février était une date à marquer d'une pierre blanche dans nos calendriers : la Journée internationale des femmes et des filles de science. Célébrée par les Nations Unies depuis 2016, cette journée vise à sensibiliser aux inégalités de genre dans les domaines STEM (science, technologie, ingénierie et mathématiques).

Les femmes et les brevets

Toute personne travaillant dans les filières STEM doit être en mesure de protéger ses inventions. Mais ce n'est un secret pour personne que, dans l'histoire, les inventrices ont souvent connu des difficultés et ont dû recourir à leurs homologues masculins pour déposer des brevets. En fait, il a fallu attendre 1809 pour qu'une femme obtienne pour la première fois un brevet aux États-Unis. Heureusement, depuis lors, les inégalités entre inventrices et inventeurs se sont quelque peu corrigées. Une base de données mise au point par l'OMPI nous aide à mieux comprendre les tendances concernant les inventrices citées dans les demandes de brevets déposées en vertu du Traité de coopération en matière de brevets (PCT).

Ce que nous révèlent les données

On trouvera ci-après un graphique détaillant le pourcentage des demandes présentant au moins une inventrice entre 2000 et 2020, s'appuyant sur des données issues des 38 États membres de l'OEB. Ce graphique traduit une évolution réjouissante : la tendance générale est à la hausse, et l'on enregistre même en 2017 un record absolu de plus de 25% de demandes PCT citant au moins une femme parmi les inventeurs.

IWD fr figure 1

Figure 1 - Proportion des demandes comptant au moins une femme parmi les inventeurs dans les États membres de l'OEB entre 2000 et 2020

De même, la base de données nous fournit le pourcentage global d'inventrices dans les demandes de brevets PCT. Le graphique ci-dessous (qui fait également appel aux données provenant des 38 États membres de l'OEB) montre lui aussi une tendance générale à la hausse et un pic en 2017 d'environ 17% de femmes parmi les inventeurs en 2017. On constate donc que, même si ce phénomène prend du temps, l'inégalité de genre est en train de se résorber.

IWD fr figure 2

Figure 2 - Proportion d'inventrices dans les États membres de l'OEB de 2000 à 2020

L'OMPI utilise également un autre indicateur pour analyser les inégalités de genre dans les demandes de brevets internationales déposées au titre du PCT : le pourcentage de demandes citant au moins une femme parmi les inventeurs, par domaine technique. À l'aide du Centre de données statistiques de propriété intellectuelle de l'OMPI, nous avons examiné les domaines techniques qui présentent le pourcentage le plus élevé de demandes émanant d'au moins une inventrice. Tous les domaines techniques affichent une tendance à la hausse. La biotechnologie est arrivée en tête des huit principaux domaines, avec 58 % de toutes les demandes mentionnant au moins une femme inventeur en 2020 (voir la figure 3 ci-dessous). Le graphique montre également le rôle vital que jouent les femmes dans d'autres sciences de la vie telles que la pharmacie, la chimie fine organique, la chimie alimentaire et l'analyse de matériaux biologiques.

IWD fr figure 3

Figure 3 - Proportion de demandes comptant au moins une femme parmi les inventeurs, par domaine technique (cliquez pour agrandir)

Pour creuser davantage cette question, nous vous invitons à consulter l'étude de 2016 sur les profils de genre dans l'activité de dépôt de brevets dans le monde réalisée par l'Office de la propriété intellectuelle du Royaume-Uni (UKIPO). Cette étude est compatible avec PATSTAT et cet ensemble de données par nom et par sexe peut être importé dans une base de données PATSTAT en vue d'analyses plus poussées. Pour davantage d'informations, vous pouvez également vous rapporter à ce message sur un forum de discussion et à la présentation associée à l'étude de l'UKIPO.

Et demain ?

Toutes ces données soulignent l'importance des innovatrices et de leurs inventions, en particulier dans les filières STEM. Plus les inventrices seront reconnues, plus les jeunes filles en âge scolaire seront incitées à devenir à leur tour des innovatrices, et plus les inégalités de genre se dissiperont. Nous saluons donc les inventrices - puissions-nous les connaître, puissions-nous en faire partie, puissions-nous les fêter.

Informations complémentaires

Quick Navigation