Albanie Autriche Belgique Bulgarie Suisse Chypre République tchèque Danemark Allemagne Estonie Espagne Finlande France Grèce Croatie Hongrie Irlande Islande Italie Liechtenstein Lituanie Luxembourg Lettonie Malte Monaco Macédoine du Nord Pays-Bas Norvège Pologne Portugal Roumanie Serbie Suède Slovénie Slovaquie Saint-Marin Turquie Royaume-Uni République de Moldavie - État autorisant la validation Maroc - État autorisant la validation Albanie - Ancien état d'extension Bosnie Herzégovine - État d'extension Croatie - Ancien état d'extension Macédoine du Nord - Ancien état d'extension Lettonie - Ancien état d'extension Lituanie - Ancien état d'extension Monténégro - État d'extension Roumanie - Ancien état d'extension Serbie - Ancien état d'extension Slovénie - Ancien état d'extension

Le présent tableau reprend, sans prétendre à être exhaustif, un ensemble de sources importantes du droit national (lois, décrets, arrêtés, etc.) des États contractants et des États faisant partie du système d'extension et de validation qui revêtent une grande importance pour les demandes de brevet et les brevets européens, et auxquelles, pour la plupart, il est également fait référence dans les tableaux ci-après. Ces sources de droit sont mentionnées avec leur titre officiel dans la langue officielle de l'État contractant en cause. Elles précèdent la traduction, en tant que de besoin entre crochets et en italiques, dans la langue officielle de l'OEB dans laquelle le tableau est publié. Dans le cas de plusieurs langues officielles pour un même État, le "titre original" n'a été indiqué que dans une de ces langues pour éviter que le tableau soit trop étendu. Pour les États autorisant l’extension ou la validation, les sources de droits sont mentionnées uniquement dans la traduction de la langue officielle de l'OEB dans laquelle le tableau est publié.

Pour ne pas nuire à la clarté du tableau, notamment dans les cas où les articles de loi et les articles de décret sont entrés en vigueur à des dates différentes, la date d'entrée en vigueur des différentes sources de droit n'a pas été mentionnée.


Dans la mesure où des traductions des sources de droit dans une de ses langues officielles lui sont connues, l'OEB en a mentionné la référence. La base de données électronique "WIPO Lex" de l'OMPI
(www.wipo.int/wipolex/fr) fournit par ailleurs des traductions anglaises et françaises de lois sur la propriété intellectuelle. Il convient toutefois de noter que ces traductions ne correspondent pas toujours à la dernière rédaction de la législation nationale et qu'en tout état de cause, seul fait foi le texte original tel que publié officiellement.

Les abréviations figurant dans les tableaux ci-après ont été choisies aux fins d'une plus grande clarté. Elles ne sont pas identiques dans tous les cas aux abréviations officielles utilisées dans tous les États contractants.

 

Quick Navigation