2.2
Présentation en deux parties 

Conformément à la règle 43(1)a) et b), la revendication doit, s'il y a lieu, être organisée en deux parties. La première partie doit contenir un préambule mentionnant , appelée "préambule", doit mentionner "la désignation de l'objet de l'invention", c'est-à-dire le domaine technique général du dispositif, du procédé, etc., sur lequel porte l'invention, suivi de la mention des ainsi que les "caractéristiques techniques qui sont nécessaires à la définition des éléments revendiqués mais qui, combinées entre elles, font partie de l'état de la technique." La mention, dans le préambule, des Cette obligation de citer, dans la première partie de la revendication, les caractéristiques qui font partie de l'état de la technique, ne vaut que pour les revendications indépendantes, mais pas pour les revendications dépendantes (cf. F‑IV, 3.4). Le libellé de la règle 43 indique clairement qu'il est seulement nécessaire de se référer aux caractéristiques faisant partie de l'état de la technique qui concernent l'invention. Par exemple, si l'invention concerne un appareil photographique, mais que l'activité inventive porte exclusivement sur l'obturateur, il suffit que la première partie de la revendication soit rédigée comme suit : "un appareil photographique comprenant un obturateur focal plan" ; il n'est alors pas nécessaire de mentionner également les autres caractéristiques connues d'un appareil photographique telles que l'objectif et le viseur.

La seconde partie ou "partie caractérisante" doit exposer les caractéristiques qui représentent la contribution apportée par l'invention à l'état de la technique, c'est-à-dire les caractéristiques techniques pour lesquelles, en liaison avec les caractéristiques indiquées à la lettre a) (dans la première partie), une protection est recherchée.

Si un seul document de l'état de la technique tel que défini à l'article 54(2), par exemple un document mentionné dans le rapport de recherche, fait apparaître qu'une ou plusieurs caractéristiques exposées dans la seconde partie de la revendication étaient déjà connues en liaison avec toutes les caractéristiques définies dans la première partie de la revendication, et qu'ainsi combinées, elles produisent le même effet que l'association intégrale de toutes les caractéristiques selon l'invention, la division demandera que cette ou ces caractéristiques soient transférées dans la première partie.

Toutefois, lorsqu'une revendication porte sur une nouvelle combinaison des éléments de l'invention et que la répartition des caractéristiques de la revendication entre la partie relative à l'état de la technique le préambule et la partie caractérisante pourrait être effectuée de différentes manières sans que cela soit erroné, on ne doit pas, à moins qu'il n'existe de sérieuses raisons de faire autrement, exiger du demandeur qu'il adopte des demandeurs qu'ils adoptent une répartition différente de celle qu'il a qu'ils ont choisie, pourvu que sa leur propre version ne soit pas erronée. Si un demandeur tient à mentionner dans le préambule d'une revendication plus de caractéristiques que l'on ne peut en trouver dans l'état de la technique le plus proche dont on dispose, la division ne s'y oppose pas. : s'il

S'il n'existe pas d'autre état de la technique, ce préambule cette première partie de la revendication pourrait être invoquée pour élever une objection pour cause d'absence d'activité inventive (cf. G‑VII, 5.1, dernier paragraphe).

Quick Navigation